L’équipe « Medical Brain » de Google utilise l’intelligence artificielle pour prédire la santé et le risque de mort des patients

  • Publié le: jeudi 9 août 2018

L’équipe « Medical Brain » de Google a intégré l’intelligence artificielle pour prédire le risque de décès chez les patients hospitalisés.

Les résultats ont impressionné les experts médicaux puisque le degré de précision de l’IA semble assez élevé par rapport au système d’alerte interne d’un hôpital. Les progrès réalisés par l’équipe de Medical Brain pourraient aider Google à se lancer dans le secteur des soins de santé.

Selon un rapport de Bloomberg, le potentiel de santé des réseaux neuronaux de Google est une forme de logiciel d’intelligence artificielle particulièrement efficace en utilisation des données, ce qui permet d’apprendre beaucoup de choses sur le patient et de s’améliorer dans le suivi.

Un algorithme deux fois plus précis que les médecins

L’outil peut anticiper une foule de résultats chez les patients, y compris combien de temps les gens resteront dans les hôpitaux, leurs chances de ré-admission et les probabilités de risque de décès.

Dans une étude de cas d’une femme atteinte d’un cancer du sein métastatique, Google a utilisé son algorithme et 24 heures après son admission, a prédit une probabilité de 19,9% de sa mort dans l’hôpital.

Ceci représente un contraste important avec l’estimation de 9,3% évaluée par l’hôpital. La patiente a succombé dans les 10 jours suivant son admission. Même si le constat fut déchirant, il a eu pour mérite de convaincre et d’impressionner les experts médicaux.

Ainsi, l’algorithme de Google n’est pas encore parfait, mais il était deux fois plus précis que les médecins.

Par ailleurs, les professionnels de la santé ont été saisis par la capacité de Google à passer au crible des données telles que des notes enfouies dans des fichiers PDF ou gribouillées sur d’anciennes cartes. Le temps libéré pour les soins aux patients est significatif.

Le système traditionnel prend énormément de temps et les systèmes internes de l’hôpital ne peuvent pas passer au crible et analyser l’information.

Un outil qui permet de relier toutes les informations cumulées sur le patient

Ce qui est intéressant, c’est que non seulement le réseau de neurones rassemble toutes ces informations pour en faire des prédictions, mais il relie également les prédictions aux enregistrements dont il a tiré ses conclusions. Cela le rend plus crédible. Il s’est avéré être beaucoup plus rapide et plus précis que les techniques existantes.

Dans le secteur des soins de santé, la plupart des informations sont saisies manuellement même à l’époque actuelle.

L’approche de Google, où les machines apprennent à analyser les données par elles-mêmes « peut tout faire sauter », a déclaré à Bloomberg, Vik Bajaj, qui travaillait dans la branche santé chez Alphabet (maison mère de Google).

L’utilisation de l’IA dans les soins de santé reste toutefois un défi car elle pourrait créer des craintes des informations reçues par la machine en prédisant qui obtiendra quel soin, et mourra quand.

D’autres entreprises ont essayé d’appliquer l’intelligence artificielle à la médecine, comme l’unité Watson d’IBM, mais ont eu du mal à l’intégrer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Un maillot de champions, pas vraiment éthique

    Le nouveau maillot des vainqueurs du mondial de football est vivement critiqué pour l’écart constaté entre son coût de production et son prix de vente. Suite à sa victoire lors de la Coupe du monde de football, l’équipe de France

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement