Voiture électrique : la nouvelle Tesla séduit les clients

  • Publié le: mercredi 9 août 2017

Alors que plusieurs pays européens comme la France se dirigent peu à peu vers une interdiction des véhicules diesel et essence, l’avenir de la voiture électriquesest aujourd’hui scruté à la loupe. Si l’essor du marché est encore limité, l’entreprise Tesla vient pourtant de frapper fort en annonçant avoir déjà vendu 500 000 exemplaires de son tout nouveau modèle électrique, la Model 3.

En l’espace de quelques années, le constructeur automobile Tesla s’est imposé comme une usine à rêve pour les véhicules de demain. Grâce au charisme de son patron Elon Musk et à l’audace de ces berlines électriques, la marque est désormais suivie par tous les observateurs… et elle attire de plus en plus de clients séduits par la mobilité électrique et le design haut de gamme des modèles. Mais désormais, la stratégie de Tesla est de viser un large public. C’est dans cette logique que le nouveau modèle de voiture électrique, la Model 3, a été dévoilé. Et avec un prix de 35 000 dollars (60 000 dollars de moins que le précédent modèle de la marque), la petite nouvelle a de sérieux atouts pour concurrencer les voitures essences. Côté autonomie, la voiture Tesla affiche une performance de 350 km pour le modèle standard et de 500 km pour le modèle avec options. De quoi attirer les conducteurs : Tesla a annoncé la semaine dernière que 500 000 commandes de sa voiture électrique étaient déjà passées. Alors que fin 2016 on ne comptait encore que 2 millions de véhicules électriques en circulation dans le monde, la Model 3 pourrait bien donner un grand coup d’accélérateur au marché des voitures électriques. Les premiers modèles seront livrés fin 2018.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • Emmaüs lutte contre le gaspillage vestimentaire

    L’association Emmaüs relance le débat autour de l’économie solidaire appliquée à la grande distribution : elle a décidé de militer en faveur de la mise en place d’une loi pour lutter contre le gaspillage vestimentaire. Son objectif : demander aux