Le défilé Chanel, pas très eco-friendly

  • Publié le: vendredi 9 mars 2018

Le défilé de mode de la prestigieuse marque Chanel était l’un des temps forts de la dernière Fashion Week. Contre toute attente, ce moment de haute couture n’est pas passé inaperçu… auprès des associations écologistes. En cause : la marque a recréé une véritable forêt sous la nef du grand palais, à Paris, en n’hésitant pas à prélever des arbres pour servir de décors au show.

Alors que la tendance du green washing prend de plus en plus d’ampleur dans le secteur de la mode, certaines erreurs de communication peuvent rapidement causer de gros dommages aux marques trop peu respectueuses de l’environnement. La marque de luxe Chanel en a fait la douloureuse expérience cette semaine avec son défilé de haute couture. La marque au double C avait réuni toute la presse, de nombreux VIP ainsi que ses clientes les plus importantes pour ce nouveau défilé. Et pour faire voyager le public dans la vision poétique de Karl Lagerfeld, Chanel a eu l’idée de créer une immense forêt à l’intérieur du Grand Palais, cadre choisi pour ce défilé. Plus qu’un simple tapis de feuilles mortes agrémentées de quelques accessoires, la marque est allée jusqu’à faire abattre des arbres dans une forêt française afin de venir les installer au Grand palais.

L’initiative artistique est mal passée auprès de France Nature Environnement, la fédération des associations écologistes françaises. Le 6 mars, la fédération a publié un communiqué pour dénoncer des coupes irresponsables. Chanel a à son tour répondu par communiqué en apportant des précisions sur l’abattage des arbres, en stipulant bien qu’il s’agissait d’une coupe autorisée et que les arbres étaient tous originaires d’une forêt du Perche. De plus, la marque a précisé qu’elle s’était engagée à replanter 100 nouveaux chênes dans une parcelle de la forêt d’origine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly