Pollution atmosphérique : un risque sanitaire mortel en Europe

  • Publié le: mercredi 9 mars 2016

L’Agence Européenne pour l’Environnement (AEE) a publié un rapport alarmant sur la mauvaise qualité de l’air en Europe, spécialement dans les zones urbaines. D’après l’AEE, ce sont des centaines de milliers de vies qui sont mises en danger.

524 000 : c’est le nombre de décès prématurés qui sont dus, chaque année en Europe, à la pollution de l’air. Les victimes se trouvent principalement dans les zones urbaines, qui sont les plus exposées à la pollution atmosphérique. Ce nombre très élevé de victimes fait de la pollution de l’air le premier risque sanitaire d’origine environnementale. Les habitants des zones urbaines sont exposés à différents éléments nocifs tels que les particules fines, le dioxyde d’azote ou encore l’ozone troposphérique. Le rapport de l’AEE pointe du doigt le fait que les taux d’exposition à ces produits sont très élevés, au point d’être jugés nocifs pour la santé humaine selon les critères de l’OMS.

Cette exposition à la pollution entraîne des risques importants de développer des maladies : cancers, troubles cardiaques et maladies respiratoires. Sur les 524 000 victimes annuelles de cette pollution en Europe, les experts estiment que 50 000 sont françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Ecotable, le nouveau label des restaurants éco-responsables

    Calqué sur le système des étoiles du Guide Michelin, Ecotable lance le lundi 14 janvier une classification des restaurants et distingue la mise en place d’une démarche éco-responsable.  Partant du constat que seuls 1,3% des restaurants en France servent des

le Coin ESS

  • Bientôt la location de meubles chez IKEA ?

    Le géant suédois du meuble Ikea souhaite expérimenter la location et le rachat de mobilier afin de répondre aux exigences des clients en matière de développement durable. Cela permettrait également à Ikea de traiter les meubles usagés de manière durable.