Pollution atmosphérique : un risque sanitaire mortel en Europe

  • Publié le: mercredi 9 mars 2016

L’Agence Européenne pour l’Environnement (AEE) a publié un rapport alarmant sur la mauvaise qualité de l’air en Europe, spécialement dans les zones urbaines. D’après l’AEE, ce sont des centaines de milliers de vies qui sont mises en danger.

524 000 : c’est le nombre de décès prématurés qui sont dus, chaque année en Europe, à la pollution de l’air. Les victimes se trouvent principalement dans les zones urbaines, qui sont les plus exposées à la pollution atmosphérique. Ce nombre très élevé de victimes fait de la pollution de l’air le premier risque sanitaire d’origine environnementale. Les habitants des zones urbaines sont exposés à différents éléments nocifs tels que les particules fines, le dioxyde d’azote ou encore l’ozone troposphérique. Le rapport de l’AEE pointe du doigt le fait que les taux d’exposition à ces produits sont très élevés, au point d’être jugés nocifs pour la santé humaine selon les critères de l’OMS.

Cette exposition à la pollution entraîne des risques importants de développer des maladies : cancers, troubles cardiaques et maladies respiratoires. Sur les 524 000 victimes annuelles de cette pollution en Europe, les experts estiment que 50 000 sont françaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le congé parental commence à s’imposer

    Les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à déployer le principe de congé parental généralisé aux deux parents. Une initiative qui prend de l’avance sur les dispositions légales, et qui vise à favoriser l’égalité hommes-femmes en entreprise. En

le Coin ESS

  • 10 milliards de dollars pour le Fonds Vert

    Malgré le retrait des Etats-Unis de l’Accord de Paris, le Fonds Vert mis en place pour financer la transition énergétique mondiale aura bien la somme promise. Il sera doté de près de dix milliards de dollars. “Objectif atteint ! Grâce