Lyon teste le bateau-taxi électrique

  • Publié le: vendredi 8 septembre 2017

Lyon n’en finit pas de s’affirmer comme l’une des villes les plus innovantes de France. Dernier projet : la ville a lancé le test d’un bateau-taxi électrique. Le but est de désengorger les axes routiers de la métropole tout en essayant de promouvoir les énergies renouvelables dans les transports.

On le croirait tout droit sorti d’un film hollywoodien, et pourtant le bateau-taxi actuellement testé à Lyon n’a rien de fictif. Depuis le 30 août dernier, la métropole effectue un test grandeur nature avec le prototype Seabubble. Ce taxi aquatique peut transporter cinq personnes (un pilote et quatre passagers). Monté sur des foils, le bateau surfe sur l’eau et se déplace à une vitesse maximale de 18 km/h. Il utilise les voies navigables et permet ainsi d’investir le cours d’eau pour désengorger les transports terrestres de la ville. Mieux : le bateau-taxi est équipé d’un moteur électrique. Il n’utilise aucun hydrocarbure, ce qui contribue à en faire un mode de transport respectueux de l’environnement.

Grâce au Rhône et à la Saône, la ville de Lyon espère déployer une flotte de bateaux-taxis dans les prochaines années afin d’offrir une alternative aux usagers des transports publics. Cette option permettrait notamment de circuler plus rapidement d’un quartier à l’autre de la ville. En outre, le bateau-taxi s’inscrit dans une dynamique plus large que la métropole cherche à initier pour réduire la pollution due aux déplacements des usagers. La phase de test du bateau-taxi doit durer plusieurs mois avant d’envisager le déploiement d’une flotte de Seabubbles sur les eaux lyonnaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Prada renforce sa stratégie RSE avec un conseil consultatif

    La marque de luxe italienne Prada a annoncé qu’elle allait se doter d’un nouvel organe RSE en interne. Ce futur conseil consultatif devra piloter des initiatives pour assurer une meilleure représentation de la diversité au sein de l’entreprise et dans

le Coin ESS

  • Les frigos solidaires ont trouvé leur place

    En l’espace d’un an seulement, le concept des frigos solidaires a séduit les français. On en compte déjà une vingtaine sur l’ensemble du territoire. Et leur nombre va encore augmenter dans les prochains mois. Tout est parti d’une idée simple.