Les résultats RSE bientôt pris en compte pour les bonus des dirigeants

  • Publié le: vendredi 8 janvier 2016

En 2016, les entreprises françaises mettent un coup d’accélérateur en matière de RSE. Désormais, 26 sociétés du Cac 40 vont intégrer les critères de RSE dans la rémunération de leurs dirigeants.

En 2006, la France avait fait figure de pionnière grâce à quatre de ses entreprises qui avaient décidé d’ajouter des critères de RSE pour définir la rémunération variable de leurs dirigeants. Depuis, l’initiative a fait du chemin, et les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à faire ce même choix pour leur politique salariale. Avec une telle décision, le discours est clair : les indicateurs environnementaux, humains et sociétaux doivent également être pris en compte quand on parle des résultats d’une entreprise. La valorisation des critères RSE dans la rémunération des dirigeants reflète donc l’engagement de l’entreprise dans ce secteur.

Non seulement cette stratégie est un bon levier interne pour motiver les effectifs et les inciter à s’investir sur les problématiques RSE. Mais c’est également un bon moyen pour les entreprises de travailler leur image de marque à l’heure où la transparence importe autant que la performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Handicap : une discrimination à l’embauche comme une autre ?

    Alors que l’État français effectue des tests à l’embauche à l’échelle nationale, le handicap figure désormais en tête des discriminations en France. Malgré les lois successives, les personnes en situation de handicap s’intègrent beaucoup moins bien que les autres dans

le Coin ESS

  • La France passe son Grey Day le 23 mars

    Aujourd’hui le 23 mars, c’est le Grey Day français. Le jour où l’Hexagone a épuisé sa production annuelle d’énergies vertes. D’après les chiffres publiés par RTE en 2018, la France est parvenue à couvrir 18,4% de ses besoins énergétiques avec