Carrefour se mobilise contre le cancer du sein

  • Publié le: lundi 7 septembre 2015

C’est un bel exemple d’engagement que Carrefour dévoile avec son opération spéciale qui vise à lutter contre le cancer du sein. Aujourd’hui, Carrefour a inauguré une collaboration entre Tex (sa marque de textile) et la Fondation pour la Recherche Médicale. Parrainé par Julie Depardieu, ce projet propose une collection capsule de vêtements vendus en magasins du 7 au 21 septembre.

Afin de financer la recherche contre le cancer du sein, Carrefour s’engage à reverser 5% du chiffre d’affaire de la collection à la Fondation. Relayée par des affiches et un spot publicitaire, l’opération vise aussi à sensibiliser le public aux enjeux du dépistage car avec 1 femme sur 8 touchée, le cancer du sein est la première cause de décès des femmes françaises.

En complément, Ooshop.com (le site de livraison à domicile de Carrefour) sera partenaire de la prochaine édition de la course à pied La Parisienne, qui se tiendra les 11, 12 et 13 septembre à Paris. Une initiative largement soutenue par les salariés de Carrefour puisque 600 collaboratrices de l’enseigne participeront à la course. La preuve que l’enseigne a su fédérer ses employés autour de ce grand projet.

Source : Fondation Recherche Médicale.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly