Le charbon dans la ligne de mire du Vietnam

charbon vietnam - SocialMag
  • Publié le: mercredi 7 juin 2023

Dans son plan climat, attendu depuis 2 ans et publié mi-mai 2023, le gouvernement vietnamien a livré sa feuille de route concernant le charbon, qui génère encore la moitié de l’électricité du pays. Le gouvernement ne délivrera plus de nouvelle autorisation pour de nouvelles centrales à charbon, aucune nouvelle construction ne sera autorisée au-delà de 2030, et ce combustible fossile devra avoir disparu du mix énergétique en 2050.

Le charbon reste et demeure un pilier de l’approvisionnement électrique dans le monde. Même s’il s’agit du combustible fossile émettant le plus de gaz à effet de serre, il a pesé pour 36 % de la production d’électricité dans le monde en 2022, au premier rang. Une proportion qui peine à baisser, alors que la consommation d’électricité explose.

Le Vietnam présente enfin son très attendu plan climat

Ses avantages (abondant, facile d’accès, bien réparti sur la surface du globe, bon marché, simple à valoriser…) le rendent difficilement substituable, malgré d’importants efforts dans les pays développés, en particulier en Europe, où il recule régulièrement.

Pour le Vietnam, qui puisse actuellement 50 % de son électricité dans le charbon, la sortie de cette énergie fossile est une problématique lourde. Et les réponses apportées par le plan climat du gouvernement, enfin publié ce 16 mai 2023 après deux ans d’attente, n’ont pas totalement convaincues.

En 2021, durant la COP26, le pays s’était donné l’objectif d’atteindre la neutralité carbone en 2050, et avais promis la création de ce plan climat, doté de 135 milliards de dollars d’investissements. Mais le projet a été plusieurs fois retardé et modifié, provoquant une grogne contre le gouvernement, accusé d’inaction climatique.

Plus de nouvelles autorisations de centrales à charbon au Vietnam, pour une sortie en 2050

Le plan climat choisit au final un entre-deux, en s’interdisant de délivrer la moindre nouvelle autorisation pour une nouvelle centrale au charbon, et en indiquant que « d’ici à 2030, seuls les projets d’exploitation de charbon déjà approuvés ou en cours de construction pourront être finalisés ». Au-delà de 2030, aucune nouvelle centrale à charbon, même approuvée avant 2023, ne pourra être mise en service. La sortie du charbon est, quant à elle, fixée à 2050.

Mais de très nombreux projets de centrales au charbon sont déjà en cours de construction ou ont été validés. De quoi décevoir les analystes, qui espéraient plutôt un moratoire à effet immédiat. Ce choix « va accroître considérablement les capacités de production d’électricité à partir du charbon du pays, et sera une entrave au développement des énergies renouvelables », indique à l’AFP un analyste du secteur énergétique de Trend Asia, Andri Prasetiyo.

Le choix de développer largement les centrales au gaz pour assurer la transition déçoit aussi. Le gouvernement compte toutefois s’appuyer aussi massivement sur le solaire, déjà bien implanté (le Vietnam est le 10ème pays mondial pour la capacité photovoltaïque installée) : d’ici 2030, le pays vise 50 % de logements et de bureaux équipés de panneaux solaires. Et il compte porter la part du solaire à 8,5 % du mix électrique en 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • La RSE, un levier puissant pour renforcer la diversité

    La Responsabilité Sociale des Entreprises (RSE) est devenue un pilier incontournable dans le monde des affaires, marquant un changement significatif dans la manière dont les entreprises interagissent avec la société. Au-delà de ses implications environnementales et éthiques, la RSE joue

le Coin ESS