L’administration Biden soutient la suspension de la protection des brevets pour les vaccins Covid

  • Publié le: vendredi 7 mai 2021

L’administration du président américain Joe Biden a annoncé le 5 mai son soutien à une dérogation mondiale sur la protection des brevets pour les vaccins Covid-19, offrant de l’espoir aux pays pauvres qui ont eu du mal à accéder aux doses vitales.

L’Inde, où le nombre de morts a atteint un nouveau record quotidien, a mené le combat au sein de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) pour permettre à davantage de fabricants de médicaments de fabriquer les vaccins – une décision rejetée par les géants pharmaceutiques.

La représentante américaine au commerce, Katherine Tai, a déclaré que si les droits de propriété intellectuelle des entreprises sont importants, Washington « soutient la levée de ces protections pour les vaccins COVID-19» afin de mettre fin à la pandémie.

« Il s’agit d’une crise sanitaire mondiale, et les circonstances extraordinaires de la pandémie de Covid-19 appellent des mesures extraordinaires », a-t-elle déclaré dans un communiqué.

Tedros Adhanom Ghebreyesus, chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a qualifié la décision américaine d ‘« historique » et a marqué « une étape monumentael dans la lutte contre le COVID19 ».

Fournir des vaccins au plus grand nombre

Katherine Tai a averti que les négociations « prendront du temps étant donné la nature consensuelle » de l’OMC.

L’objectif « est de fournir le plus de vaccins sûrs et efficaces au plus grand nombre de personnes le plus rapidement possible », a-t-elle déclaré.

Avec des approvisionnements sécurisés pour les Américains, l’administration Biden poursuivra ses efforts « pour développer la fabrication et la distribution de vaccins » et travaillera pour « augmenter les matières premières nécessaires à la production de ces vaccins ».

Pendant des mois, l’OMC a été confrontée à des appels pour supprimer temporairement les protections de propriété intellectuelle sur les vaccins Covid-19, connues sous le nom de dérogation aux ADPIC en référence à l’accord sur les aspects de la propriété intellectuelle qui touchent au commerce.

Un frein à l’innovation

Les géants pharmaceutiques et leurs pays d’accueil, insistent sur le fait que les brevets ne sont pas les principaux obstacles à l’augmentation de la production, et ont averti que cette décision pourrait entraver l’innovation.

« Une dérogation est la réponse simple mais également la plus mauvaise à ce qui est un problème complexe», a déclaré le groupe de pression de la Fédération internationale des associations et fabricants de produits pharmaceutiques, basé à Genève, qualifiant la décision des États-Unis de « décevante ».

Au cours des dernières semaines, Katherine Tai a rencontré des dirigeants de tous les principaux producteurs de vaccins américains – Pfizer, Moderna et Johnson & Johnson – pour discuter de la question.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • La RSE : une priorité pour les entreprises

    Les entreprises ne peuvent plus ignorer les défis environnementaux, sociaux et de gouvernance qui accompagnent leurs activités. C’est pourquoi nombre d’entre elles articulent leur politique autour de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) afin de contribuer aux enjeux du développement

le Coin ESS