Le solaire français va devenir de plus en plus compétitif

  • Publié le: mardi 7 mars 2017

Le développement des énergies renouvelables sur le territoire français est l’objet de toutes les attentions. Essor technologique, opportunités financières, création d’emplois… Et parmi les filières qui offrent actuellement les perspectives les plus intéressantes, le solaire s’affiche comme le secteur le plus attractif. Une récente étude montre d’ailleurs que le solaire français est bien parti pour devenir de plus en plus compétitif d’ici seulement six ans.

Quel avenir pour le solaire français à l’horizon 2023 ? L’ADEME a posé la question et mené une étude en partenariat avec différents organismes (notamment le syndicat Enerplan) pour y répondre. Les résultats de l’étude menée tendent à prouver que la France atteindra un seuil de compétitivité d’ici 2023 grâce au développement de la filière. Dans les faits, les rédacteurs de l’étude s’attendent à une création massive d’emplois : entre 21 000 et 25 000. Dans le même temps, les observateurs tablent sur une baisse importante des coûts d’investissements : entre -15% et -30% selon les technologies employées.

Si les chiffres avancés par l’étude semblent si optimistes, c’est parce que le solaire français fait actuellement l’objet de nombreux investissements. Alors que l’hexagone a beaucoup développé l’hydraulique, au point d’avoir presque atteint sa capacité maximale, la capacité du solaire n’a pas encore été pleinement exploitée. Et aux vues des développements récents en matière de technologie photovoltaïque, l’électricité produite par le solaire peut espérer devenir bientôt compétitive par rapport à l’électricité d’origine nucléaire. Comme l’étude le souligne, les voyants sont au vert pour que le solaire passe enfin à la vitesse supérieure.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le MEDEF s’engage pour l’entreprise contributive

    “Vers l’entreprise contributive” : c’est le thème choisi par le MEDEF et l’ORSE pour un colloque qui aura lieu le 25 février prochain. Un thème qui ne doit rien au hasard : le MEDEF a choisi de s’engager sur la

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.