Berlin présente le premier œuf au monde produit sans abattage de poussins mâles

  • Publié le: lundi 7 janvier 2019

Une première mondiale, des œufs produits sans que ne soient abattus de poussins mâle ont été mis en vente fin 2018 dans la capitale allemande.

 C’est un fait, les poussins mâles ne ponderont pas d’œufs et n’engendrent pas assez de viande pour les rendre attrayants à élever. En conséquence, ils sont généralement tués par asphyxions, soit envoyés dans un broyeur afin de servir de nourriture pour reptiles.

Cela pourrait bientôt changer grâce à une innovation menée par des scientifiques allemands. Un nouvel œuf « non-mortel » est maintenant en vente à Berlin et pourrait permettre de mettre fin à la pratique consistant à éliminer les poussins mâles. Ce procédé permettra d’identifier le sexe du poussin avant l’éclosion.

Selon The Guardian, un processus breveté baptisé «SELEGGT» (contraction de l’anglais « sélection » et de « oeuf») permet de déterminer le sexe d’un poussin neuf jours à peine après la fécondation d’un ovule. Les œufs femelles écloront, tandis que les œufs mâles seront transformés pour l’alimentation animale. Le processus éviterait l’abattage des poussins mâles vivants après l’éclosion.

Une identification du sexe précise à 98,5 %

SELEGGT a été défendu par le groupe REWE, une franchise de vente au détail qui cherchait à accroître la durabilité de ses œufs. REWE a consulté l’Université de Leipzig, où des scientifiques ont mis au point une méthode de détection semblable à un test de grossesse. Un marqueur chimique détecte une hormone appelée sulfate d’œstrone, présente en grande quantité dans les œufs femelles. Le liquide extrait de l’œuf est mélangé au marqueur et offre une identification du sexe par code de couleur : bleu pour la femelle, blanc pour le mâle. Le taux de précision serait de 98,5%.

REWE a ensuite cherché un moyen de réaliser le test à une vitesse adaptée à la production en série. Au lieu d’utiliser une aiguille, un laser crée un trou de 0,3 millimètre dans la coque, la pression de l’air forçant une infime quantité de fluide à s’échapper de l’ouverture. Un œuf peut être échantillonné en une seconde sans être touché.

Le premier groupe de poules élevées sans qu’aucun poussin mâle éclos se soit mis à mort a été créé courant 2018. Leurs œufs, vendus sous l’étiquette « Respeggt », ont été mis en vente en novembre. Les créateurs espèrent que leur méthode se déploiera à l’échelle européenne.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le congé parental commence à s’imposer

    Les entreprises françaises sont de plus en plus nombreuses à déployer le principe de congé parental généralisé aux deux parents. Une initiative qui prend de l’avance sur les dispositions légales, et qui vise à favoriser l’égalité hommes-femmes en entreprise. En

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.