A Boulogne, l’hôtel Mercure cultive son propre potager

  • Publié le: vendredi 6 octobre 2017

Depuis le printemps dernier, l’hôtel Mercure de Boulogne-Billancourt, à deux pas de Paris, a mis en place un projet éco-responsable pour le moins original : cultiver son propre potager sur le toit de l’hôtel. Une initiative qui vise à servir aux clients du restaurant des produits de saison et cultivés sur place.

Utiliser les toits de la région parisienne pour faire naître une activité agricole, ce n’est pas complètement inédit : il existe plusieurs ruches, notamment sur le toit de l’Opéra Garnier. Mais créer de toute pièce un potager pour cultiver ses légumes et ses fruits, c’est le pari inédit lancé au printemps dernier par l’équipe de l’hôtel Mercure. Le potager a été installé sur le toit de l’hôtel, et avec une superficie de 350 mètres carrés, les jardiniers ont disposé d’un bel espace. Grâce à une structure de culture hors sol, l’équipe du Mercure a installé 216 colonnes en PVC qui ont accueilli 52 pots remplis de plantes. Et grâce à un dispositif de réduction de la consommation d’eau, la culture globale a pompé dix fois moins d’eau qu’une culture en sol classique.

Après la récolte de l’été, l’heure est au premier bilan et la mission est largement remplie. Pendant l’été, 25% des fruits et légumes consommés dans le restaurant provenaient du potager du toit. Au pic de la récolte de tomates, le chef a ainsi pu compter sur 70 kg de tomates fraîches récoltées chaque semaine. L’initiative a aussi remporté un vif succès auprès de la clientèle, surprise de déguster des produits locaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Prada renforce sa stratégie RSE avec un conseil consultatif

    La marque de luxe italienne Prada a annoncé qu’elle allait se doter d’un nouvel organe RSE en interne. Ce futur conseil consultatif devra piloter des initiatives pour assurer une meilleure représentation de la diversité au sein de l’entreprise et dans

le Coin ESS

  • Les frigos solidaires ont trouvé leur place

    En l’espace d’un an seulement, le concept des frigos solidaires a séduit les français. On en compte déjà une vingtaine sur l’ensemble du territoire. Et leur nombre va encore augmenter dans les prochains mois. Tout est parti d’une idée simple.