Qualité de l’eau des plages françaises : une carte pour se repérer

  • Publié le: vendredi 6 juillet 2018

Comme chaque année, le ministère de la Santé a dévoilé la carte qui recense les principales plages françaises où les touristes se baignent l’été. Chaque plage y est présentée et jugée en fonction de sa qualité de l’eau. De quoi se repérer et éviter les mauvaises surprises avant d’aller nager.

Classer les plages françaises selon la qualité de leur eau, c’est la mission du ministère de la Santé. Depuis plusieurs années, le ministère publie une carte des plages françaises pour informer les vacanciers sur leurs futurs lieux de baignade. Les plages listées font l’objet de plusieurs contrôles de qualité de l’eau dans l’année, ce qui permet une évaluation matérialisée par un code couleur : bleu pour “excellente”, vert pour “bonne”, jaune pour “suffisante” et enfin rouge pour “insuffisante”. En cliquant sur l’une des plages, les vacanciers peuvent se renseigner sur l’historique des contrôles qualité de l’eau de cette plage pour l’ensemble des quatre dernières années.

Les analyses effectuées visent non seulement à détecter la présence de bactéries dans l’eau, mais aussi à mettre en évidence des traces de plastique, de déchets ou de résidus goudronneux. La carte interactive est consultable gratuitement en ligne, sur le site internet du ministère de la Santé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Handicap : une discrimination à l’embauche comme une autre ?

    Alors que l’État français effectue des tests à l’embauche à l’échelle nationale, le handicap figure désormais en tête des discriminations en France. Malgré les lois successives, les personnes en situation de handicap s’intègrent beaucoup moins bien que les autres dans

le Coin ESS

  • La France passe son Grey Day le 23 mars

    Aujourd’hui le 23 mars, c’est le Grey Day français. Le jour où l’Hexagone a épuisé sa production annuelle d’énergies vertes. D’après les chiffres publiés par RTE en 2018, la France est parvenue à couvrir 18,4% de ses besoins énergétiques avec