Tout savoir sur les produits alimentaires grâce à l’application Yuka

  • Publié le: mercredi 6 juin 2018

Lancée pour aider les consommateurs à mieux comprendre les étiquettes nutritives des produits qu’ils consomment, l’application Yuka permet d’évaluer les aliments en fonction de leur impact sur la santé. De quoi remplacer le système Nutriscore qui a finalement été abandonné par l’Assemblée Nationale.

Annoncé comme le nouveau point de repère santé pour les consommateurs, le système du Nutriscore ne sera finalement pas rendu obligatoire. Il devait permettre une meilleure transparence sur la composition des aliments et leur impact sur la santé, mais les députés ont finalement décidé, le 30 mai dernier, de ne pas obliger les fabricants à présenter cette indication nutritive sur leurs produits. Heureusement pour les consommateurs, des applications permettent désormais de mieux comprendre la composition des aliments. C’est notamment possible grâce à l’application Yuka.

Yuka est une application qui s’installe sur les smartphones et fonctionne très simplement : il suffit de scanner un produit pour découvrir la note de ses qualités nutritionnelles, vérifier la présence d’additifs et la part d’ingrédients bio. Et avec déjà 3,5 millions d’utilisateurs, l’application séduit les consommateurs en quête d’informations claires et fiables. Marque supplémentaire de ce succès, certains industriels comme Sodebo ou Fleury Michon n’hésitent pas à jouer le jeu en ajoutant eux-mêmes les informations sur leurs produits dans la base de données de l’application.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • Emmaüs lutte contre le gaspillage vestimentaire

    L’association Emmaüs relance le débat autour de l’économie solidaire appliquée à la grande distribution : elle a décidé de militer en faveur de la mise en place d’une loi pour lutter contre le gaspillage vestimentaire. Son objectif : demander aux