Pollution: les grandes villes veulent noter elles-mêmes les voitures

  • Publié le: mercredi 5 avril 2017

Alors que le Parlement Européen vient de décider que les constructeurs impliqués dans le Dieselgate devront indemniser les propriétaires des véhicules incriminés, le groupement C 40 Cities vient d’annoncer qu’il comptait mettre en place son propre système de notation en ce qui concerne la pollution des nouveaux véhicules.

C’est la maire de Paris, Anne Hidalgo, qui a fait l’annonce de cette décision : désormais, les principales grandes villes du monde mettront en place un système de relevé de mesures et de notation pour contrôler la pollution réellement dégagée par les nouveaux véhicules mis en circulation. Anne Hidalgo, présidente du C 40 Cities, le regroupement des 40 plus grandes villes du monde, souhaite ainsi que les villes s’engagent de manière plus nette en faveur de la qualité de l’air. De nombreuses mégalopoles dans le monde sont touchées par de graves problèmes de pollution, ce qui entraîne chaque année des problèmes de santé de plus en plus importants parmi les populations exposées.

Ce nouveau système de notation indépendant doit être déployé rapidement. Il consistera à mettre en place des capteurs pour relever le niveau de pollution à différents endroits des villes, mais il impliquera aussi un réseau de capteurs posés sur les véhicules de toutes les marques. Les maires espèrent ainsi obtenir des résultats en conduite réelle d’une plus grande fiabilité que les observations effectuées en laboratoire. Seuls les nouveaux modèles mis en circulation seront concernés. Cette initiative vise aussi à mettre la pression sur les constructeurs automobiles pour obtenir une plus grande transparence de leur part.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Un maillot de champions, pas vraiment éthique

    Le nouveau maillot des vainqueurs du mondial de football est vivement critiqué pour l’écart constaté entre son coût de production et son prix de vente. Suite à sa victoire lors de la Coupe du monde de football, l’équipe de France

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement