Quand les entreprises offrent un toit aux abeilles

  • Publié le: vendredi 4 septembre 2015

Depuis quelques années, de plus en plus de prestataires spécialisés dans la protection des abeilles se tournent vers les entreprises et les collectivités pour leur proposer d’installer des ruches sur leurs toits. Une initiative qui s’inscrit dans un projet écologique : l’importance de la pollinisation dans la sauvegarde de la biodiversité en milieu urbain.

Ces sociétés installent les ruches et les essaims en prenant en compte la situation des locaux, puis elles se chargent de l’entretien de la ruche tout au long de l’année. Outre l’aspect bénéfique d’un tel engagement en faveur de l’environnement, cette initiative permet aussi de fédérer les salariés autour des ruches avec des ateliers et des animations. Ils peuvent ainsi se former aux techniques apicoles et récolter eux-mêmes le miel.

De la même manière, la présence de ruches permet aux entreprises de valoriser leurs démarches environnementales auprès de leurs clients et partenaires en organisant des événements. Mais surtout, l’essor de cette pratique permet la création d’entreprises et d’emplois qui démontrent bien tout le potentiel de la green économie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Le Crédit Agricole s’engage pour les droits humains

    Le 31 juillet dernier, le groupe Crédit Agricole a signé un accord-cadre international avec UNI Global Union. Cet accord vise à renforcer les engagements du groupe en ce qui concerne le respect et la défense des droits humains, mais aussi

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly