Création de l’Institut de la Ville Durable

  • Publié le: lundi 4 janvier 2016

Fin décembre, la création d’un Institut de la Ville durable a été annoncée en conseil des ministres. L’occasion pour la France de souligner son engagement en matière de ville éco-citoyenne et de renforcer la cohésion des différents acteurs.

Si de nombreuses initiatives ont fleuri ces dernières années, la question du développement urbain reste complexe. La décision de créer un institut dédié à ces problématiques répond donc à un impératif : faire travailler main dans la main les différents acteurs, qu’ils soient publics, privés ou associatifs. La mission principale de l’Institut sera avant tout de mener des expériences sur des quartiers ou des villes qui serviront à tester des programmes innovants en matière de développement durable, d’économie solidaire mais aussi en faveur de la cohésion sociale.

En complément de cette mission principale, l’Institut aura aussi la tâche de faire des suggestions pour faire évoluer la législation française en matière de développement urbain. Il devra aussi servir de vitrine afin de valoriser les innovations françaises à l’échelle internationale. L’Institut, composé d’une équipe d’environ dix experts, devrait voir le jour courant 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et marchés publics : les liaisons dangereuses ?

    Depuis quelques années, les critères RSE ont été mis en avant par le code de la commande publique. Le texte insiste ainsi pour que les implications sociales et environnementales pèsent dans le choix des entreprises aux appels d’offre pour des

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly