La tour Eiffel : ambassadrice de la COP 21

  • Publié le: mardi 3 novembre 2015

C’est l’un des monuments les plus célèbres du monde : il était tout naturel que la tour Eiffel serve d’ambassadrice pour les manifestations populaires en marge de la COP 21.

A quelques semaines du rassemblement pour le climat, l’agenda des manifestations commence à se dessiner. Et un projet en particulier permettra aux parisiens et aux touristes de jouer le jeu du développement durable tout en illuminant un bout de tour Eiffel. L’initiative s’appelle « One Heart One Tree » et invite tous les participants possédant un smartphone à faire des dons en faveur de la reforestation. Pour motiver les curieux, l’opération offre un fonctionnement très ludique : on fait un don sur l’application en fonction de l’espèce d’arbre qu’on veut sauver (entre 3€ et 10€ selon l’espèce) et l’organisation plantera cet arbre dans la nature. Dans le même temps, une graine de lumière, symbole de l’arbre planté, apparaît sur la tour Eiffel puis grandit pour se transformer en arbre.

Le but de l’installation scénographique est de transformer la tour Eiffel en véritable forêt virtuelle afin de faire la publicité de cette opération de reforestation. C’est aussi l’occasion pour chacun de faire un petit geste en faveur de l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE : Hub One obtient la médaille d’or EcoVadis

    Hub One, opérateur de technologies digitales pour les entreprises, a obtenu la médaille d’or EcoVadis pour sa performance RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Avec une note de 74/100, le groupe dirigé par Guillaume de Lavallade améliore de 4 points son

le Coin ESS

  • Crédit Agricole : un prêt éco-responsable pour Prada

    Le Crédit Agricole vient de signer un prêt d’un nouveau genre avec Prada. La banque française va ainsi prêter 50 millions d’euros à la maison de luxe italienne, selon de nouveaux critères éco-responsables. Il s’agit d’un prêt d’un genre nouveau.