De plus en plus d’entreprises publient des rapports sur la déforestation, mais peu d’entre elles ont un plan pour y mettre fin

  • Publié le: lundi 3 juillet 2023

Le nombre d’entreprises qui rendent compte de leur gestion du risque de déforestation a augmenté de 300 % au cours des cinq dernières années, mais la plupart d’entre elles n’ont pas mis en place de plan pour y mettre un terme, a déclaré la plateforme de divulgation environnementale CDP.

Plus de la moitié de la production économique mondiale dépend modérément ou fortement de la nature et de ses services, selon le Forum économique mondial, et un accord historique visant à la protéger et à la préserver a été conclu à Montréal en décembre.

Au total, 1 043 entreprises ont répondu à l’enquête annuelle du CDP portant sur leurs activités en 2022. Plus de 60 % d’entre elles ont fait état de certains risques liés à la déforestation, tels que l’augmentation de la gravité des conditions météorologiques extrêmes ou l’évolution des préférences des consommateurs qui se détournent des produits liés à la destruction des forêts.

Cependant, moins de 10 % des entreprises ont pris un engagement public « solide » pour mettre fin à la déforestation d’ici à 2025, et seulement 10 entreprises se sont engagées à le faire tout en garantissant de bonnes conditions sociales et des mesures correctives pour les travailleurs, a déclaré le CDP dans un communiqué.

Thomas Maddox, directeur mondial des forêts et de l’utilisation des terres au CDP, a déclaré que l’année « record » en matière de divulgation était encourageante pour la transparence.

« Les résultats montrent que les entreprises sont de plus en plus conscientes des risques et des opportunités que représente la lutte contre la déforestation, mais nous continuons à constater un écart entre les engagements et les actions concrètes.  »

L’augmentation des rapports au CDP, utilisé par les investisseurs du monde entier, intervient alors que les autorités de régulation, notamment dans l’Union européenne et en Grande-Bretagne, commencent à formaliser les obligations de rapport des conseils d’administration dans le but de ralentir et d’inverser la perte de biodiversité.

« Les entreprises qui agissent maintenant récolteront les fruits des opportunités qui s’offrent à elles. Les entreprises qui agissent plus tard devront faire face aux coûts les plus élevés« , a déclaré M. Maddox.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Les entreprises veulent réduire leur empreinte carbone

    Face à l’urgence climatique, les entreprises prennent conscience de leur rôle crucial dans la réduction des émissions de gaz à effet de serre. De grandes entreprises multinationales aux startups innovantes, de nombreuses organisations adoptent des initiatives visant à réduire leur

le Coin ESS