L’espace de travail : nouvel axe de développement des RH

  • Publié le: mercredi 3 mai 2017

Le cabinet de conseil Greenworking a communiqué les résultats d’une étude sur l’espace de travail en entreprise. Partant du constat que de nombreuses entreprises cherchent à améliorer la qualité de vie au travail de leurs employés, le cabinet a étudié les axes de développement privilégiés par les responsables des ressources humaines. Plusieurs tendances se dévoilent clairement.

Les entreprises françaises sont loin d’être les championnes en ce qui concerne la qualité de leurs bureaux. La note moyenne attribuée par les salariés français à leurs bureaux et seulement de 6,5 sur 10. Une note d’autant plus faible que huit salariés sur dix déclarent que la qualité de leur espace de travail influence leurs performances. D’ailleurs, plusieurs études ont déjà permis de faire le lien entre bien-être au travail et augmentation de la productivité des employés. De quoi motiver les entreprises à revoir leurs aménagements. A l’heure actuelle, plusieurs tendances se détachent clairement afin de rompre avec l’open space, un espace de travail impersonnel et le plus souvent mal adapté aux besoins des salariés. Parmi les différentes tendances observées par l’étude, on retient particulièrement l’essor du slow workplace. Cette nouvelle vision des bureaux consiste à proposer aux salariés des espaces de travail plus petits et plus calmes pour gagner en concentration. Autre grande tendance : le flex office qui consiste à aménager des espaces de travail modulables capables de s’adapter aux différents modes de travail : individuel, collaboratif, réunion, brainstorming… Une plus grande flexibilité doit permettre de mieux répondre aux besoins humains et ainsi de gagner en performance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et marchés publics : les liaisons dangereuses ?

    Depuis quelques années, les critères RSE ont été mis en avant par le code de la commande publique. Le texte insiste ainsi pour que les implications sociales et environnementales pèsent dans le choix des entreprises aux appels d’offre pour des

le Coin ESS

  • La finance durable s’invite dans les discussions du G7

    Alors que la France assure la présidence du G7, un nouveau sujet fait son apparition dans les débats : la finance durable. Le gouvernement français souhaite l’inscrire à l’ordre du jour. Le but : rendre le capitalisme plus durable. Chantilly