Le congé paternité français est rallongé… chez Ikea

Ikea-France
  • Publié le: vendredi 2 février 2018

Ikea a créé la surprise chez ses salariés français : le 10 janvier dernier, l’entreprise suédoise spécialisée dans l’ameublement a annoncé qu’elle rallongeait de congé paternité de ses salariés en France. Une bonne nouvelle pour les futurs papas, qui survient alors que le débat pour l’allongement du congé paternité a lieu au sein du gouvernement français.

Rallonger la durée du congé paternité : cette idée n’est pas nouvelle. Dès 2010, Laurence Parisot, alors présidente du MEDEF, avait elle-même lancé le débat en affirmant que le fait de rendre le congé paternité obligatoire en France serait un moyen efficace pour lutter contre les inégalités hommes-femmes au sein de l’entreprise. Depuis, la réforme du congé paternité est resté un sujet de débat, mais elle n’a pas encore débouché sur une réforme. Le gouvernement actuel, par la voix de Marlène Schiappa, réfléchit à cette réforme et envisage notamment un allongement de la durée du congé paternité.

Pour Ikea, la question ne semble pas se poser. En Suède, c’est un congé parental qui existe, et les couples peuvent se le partager. Au total, ils bénéficient de 12 mois à répartir entre les deux conjoints comme ils le souhaitent. Un aménagement d’une grande souplesse qui a servi de modèle pour le congé parental proposé par Ikea à ses salariés français. Désormais, l’entreprise accordera 25 jours de congé parental aux jeunes papas, soit les 11 jours reconnus par la loi française plus 14 jours offerts par l’entreprise. Ces 25 jours sont payés à 100%. De plus, le salarié pourra prendre ses jours comme il le veut : les jours peuvent être posés en un seul bloc ou en plusieurs fois. Ils peuvent aussi être étalés sur les deux premières années de l’enfant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • Emmaüs lutte contre le gaspillage vestimentaire

    L’association Emmaüs relance le débat autour de l’économie solidaire appliquée à la grande distribution : elle a décidé de militer en faveur de la mise en place d’une loi pour lutter contre le gaspillage vestimentaire. Son objectif : demander aux