Cantines parisiennes : plus de bio au menu

  • Publié le: mardi 1 décembre 2015

Avec 30 millions de repas servis par an, le menu des cantines parisiennes est un vrai casse-tête. Car si depuis quatre ans la ville a globalement augmenté la part des produits bio, de grandes disparités existent entre les arrondissements. La mairie de Paris a donc décidé de lancer un grand Plan alimentation durable.

Avec ce nouveau plan, la mairie de Paris affiche plusieurs ambitions, à commencer par le fait de proposer, d’ici 2020, au moins 50% d’alimentation durable dans toutes ses cantines. D’autres objectifs ont été fixés : proposer 50% d’alimentation d’origine biologique, 50% de produits locaux de saison, et uniquement des œufs de poules élevées en plein air. En complément de ces bonnes résolutions, la mairie souhaite bannir l’huile de palme, les OGM, les poissons d’eaux profondes et diminuer à 20% la viande.

Pour mettre en place ces mesures, la ville va se doter d’une Caisse Parisienne qui sera commune aux vingt arrondissements de la ville, avec pour vocation de faciliter l’uniformisation des menus. La caisse permettra notamment de grouper les achats pour les cantines, et donc de réduire le coût des repas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • RSE et développement durable : AGS s’engage

    AGS s’engage depuis de nombreuses années en faveur de la responsabilité sociale et du développement durable. Le groupe familial, spécialisé dans les déménagements internationaux, est signataire depuis 2009 du Pacte Mondial des Nations Unies (Global Compact), un texte promouvant la

le Coin ESS

  • Les alternatives au Black Friday s’organisent

    Le secteur du commerce prépare le Black Friday. Vendredi 23 novembre, cette journée de promotions générales aura lieu sur le web et dans les magasins physiques. Plutôt que de surfer sur cette tendance, quelques entreprises en profitent pour mettre sur