Bientôt des vaches adaptées au réchauffement climatique ?

  • Publié le: lundi 31 juillet 2017

Modifier génétiquement des vaches pour les adapter au réchauffement climatique et les rendre plus résistantes, c’est l’idée un peu folle de l’université de Floride. Mais derrière ce projet surprenant se cache une réalité alarmante : la modification des conditions climatiques va poser, dans les années à venir, de vrais problèmes pour garantir la production agricole et permettre de nourrir la population.

Le fait de modifier des organismes pour les adapter aux conditions de culture n’est pas nouveau. Dans les années 1960, plusieurs céréales comme le blé avaient subis de telles transformations afin de faciliter leur culture dans certains pays, en Inde notamment où le rendement des céréales étaient mis en danger par les moussons. Mais cette fois, c’est aux animaux d’élevage que les chercheurs veulent s’attaquer. L’université des sciences agroalimentaires de Floride s’est spécialisée dans les conditions d’élevage et elle vient d’obtenir une bourse d’étude de 733 000 euros. Les recherches menées par ses scientifiques doivent permettre de trouver un moyen d’adapter les vaches au réchauffement climatique afin de permettre leur élevage même dans des zones extrêmes.

Pour l’instant, les chercheurs américains s’intéressent à la race américaine Brangus. Cette race bovine est déjà issue d’un croisement décidé dans les années 1930 entre la brahmane (capable de résister à la chaleur ainsi qu’aux maladies tropicales) et l’Angus (une race qui offre une haute productivité). A l’heure actuelle, les éleveurs américains estiment que 40% de leurs troupeaux vivent dans des régions exposés aux fortes chaleurs. Avec le réchauffement climatique, ce chiffre pourrait augmenter sur le territoire américain ainsi que dans le reste du monde, ce qui risque d’entraîner de grosses difficultés pour l’élevage bovin et l’approvisionnement en viande dans certaines zones du globe.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • SoUse : l’économie participative a son moteur de recherche

    Grâce au financement de la Maif, le moteur de recherche SoUse a été lancé il y a quelques mois. Son but : rendre plus visible les acteurs de l’économie participative et circulaire afin de mieux accompagner les clients dans leurs recherches.