Tourisme : la région Paca anticipe un été particulièrement fréquenté

tourisme region paca anticipe ete particulierement frequente - SocialMag
  • Publié le: vendredi 28 mai 2021

A quelques semaines du début de l’été, la région Paca prévoit une surfréquentation de ses plages et de ses parcs régionaux. Des solutions sont mises en place pour lutter contre ce tourisme de masse qui pourrait être destructeur pour l’environnement.

La Provence, ses plages, ses calanques, ses parcs au chant de criquets, les rues colorées de boutiques aux senteurs de lavande… La région Paca est particulièrement attractive sous la chaleur estivale. Pourtant, après un été 2020 bien rempli malgré la fermeture des frontières en pleine pandémie de Covid, la région se mobilise pour trouver des solutions pour limiter l’impact environnemental de l’afflux touristique annoncé.

La hausse de la fréquentation touristique à Marseille s’élevait en effet à 63 % entre juin et septembre 2020 par rapport à l’été 2019. Et ces chiffres devraient être encore dépassé cet été…

 

Les réseaux sociaux, nouveaux influenceurs touristique

 

Inquiet d’une situation alarmante pour la biodiversité de certains sites, François Bland, président du parc national des Calanques, s’est lancé dans une politique de « démarketing ». Minimiser l’image « carte postale » des calanques marseillaises, au profit d’une communication plus réaliste, alarmante, sur la réalité de la situation, notamment en publiant davantage de photos de plages bondées de monde.

Les réseaux sociaux devraient aussi avoir le rôle à jouer. Sollicitée, l’application Waze devra, en temps réel, rendre compte aux utilisateurs de la fréquentation des différents sites, afin de mieux répartir les locaux et les touristes.

Les influenceurs Instagram seront aussi incités à ne pas se géolocaliser lors de leurs fréquentations des endroits sous pression environnementale mais préférer partager avec leurs abonnés les lieux moins fréquentés. Les autorités voudraient que les réseaux sociaux mettent davantage en exergue la beauté de villages plus reculés et moins connus : réguler pour mieux préserver.

Récupération de la clientèle progressive : impact environnemental imminent

 

Malgré les soucis que pose ce tourisme de masse, la région doit pour autant préserver sa clientèle. Le tourisme, en Provence-Alpes-Côte-d’Azur, représente à lui seul 15 % du PIB de la région.

Les acteurs locaux en ont conscience : l’économie touristique grandissante est une opportunité inespérée au cœur d’une crise sanitaire sans précédent : « On ne va pas dire qu’il faut moins de touristes à Marseille. Il y a quand même toute une économie touristique à gérer. Et les restaurants et hôteliers ont du retard à rattraper. Nos prêts garantis par l’État ont été contractés il y a an. On a besoin de remplir les tiroirs caisses… », fait valoir Nicolas Guyot, hôtelier marseillais et vice-président de l’Umih (Union des métiers et des industries de l’hôtellerie) Bouches-du-Rhône .

Des équilibres sont donc à trouver rapidement. Guillaume Decard, président de Var Tourisme, suggère ainsi de « faire de la prévention sans frustrer ». Sans doute le meilleur moyen d’accroître l’activité économique touristique en préservant la biodiversité et la beauté de l’environnement naturel de la Provence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • Panasonic propose la semaine de travail de 4 jours au Japon

    Le conglomérat électronique Panasonic est la dernière grande entreprise japonaise à annoncer une semaine de travail de quatre jours aux employés intéressés. « Nous devons soutenir le bien-être de nos employés« , a déclaré le PDG de Panasonic, Yuki Kusumi, aux investisseurs

le Coin ESS