Urgence : la France face au réchauffement climatique

urgence france face rechauffement climatique-SocialMag
  • Publié le: mercredi 3 février 2021

Le scénario catastrophe n’a plus rien de fantasmatique, il est même imminent. Selon des projections de Météo France dévoilées par Le Monde, d’ici 2100, la France devrait connaître deux mois de canicule chaque année et les thermomètres indiqueront 50 degrés l’été.

Alors qu’à Nîmes les températures ont frôlé un record de chaleur avec 21 degrés en plein mois de janvier 2021, Météo France a publié ce lundi 1er février 2021, un rapport qui fait froid dans le dos.

D’ici 2070-2100, les températures moyennes devraient augmenter de 3,9 °C par rapport à la période 1976-2005, et jusqu’à 6°C l’été. Le mercure pourrait ainsi monter jusqu’à 50°C l’été.

Des scénarios différents selon nos actes…

 

« Dans les deux ou trois prochaines décennies, le futur est déjà écrit : le réchauffement climatique va se poursuivre », a déclaré Jean-Michel Soubeyroux, directeur adjoint de la climatologie à Météo France et coordinateur du rapport Drias. « Mais à partir de 2040-2050, tout est possible. Cela dépend de nos actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre. Soit le réchauffement s’atténue, soit on va arriver à un climat très éloigné de celui qu’on connaît actuellement en France. »

 

…mais catastrophiques dans tous les cas

 

Quoiqu’il arrive, les canicules vont s’intensifier et se multiplier. En effet, selon le rapport, le nombre de jours de vague de chaleur serait multiplié par deux dans le meilleur des cas, par trois à quatre dans le scénario moyen et carrément par cinq à dix dans le plus terrible scénario…

Le Sud de la France sera la région la plus touchée, notamment la vallée du Rhône ou celle de la Garonne. Les températures pourraient y atteindre des pics allant jusqu’à 50 degrés le jour, et plus de 20 degrés plus de 90 nuits par an.

 

Météo globale chamboulée

 

Ce même rapport annonce aussi une modification générale de la météo, avec davantage de pluie l’hiver et moins l’été. Les projections simulent des différentiels importants entre les saisons : la pluviométrie sera en hausse l’hiver (+9% à +20%) et en baisse l’été, jusqu’à -22% (dans le pire scénario où nous n’aurions plus aucun contrôle sur les émissions de CO2.

Des scénarios programmés, mais pas encore irréversibles, qui laissent imaginer des sécheresses sans précédent aux conséquences dramatiques pour l’agriculture et les différents écosystèmes.

Ce rapport sonne comme un nouvel appel à modifier en profondeur nos habitudes de vies, comme avec les 149 propositions de la Conventions Citoyenne sur le Climat (CCC).

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • La RSE : une priorité pour les entreprises

    Les entreprises ne peuvent plus ignorer les défis environnementaux, sociaux et de gouvernance qui accompagnent leurs activités. C’est pourquoi nombre d’entre elles articulent leur politique autour de la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) afin de contribuer aux enjeux du développement

le Coin ESS