Un chef cuisinier ghanéen sert un repas gratuit à ceux qui luttent pour se nourrir

  • Publié le: mardi 21 juin 2022

Un chef cuisinier d’un restaurant gastronomique d’Accra, au Ghana, propose des repas gratuits au moins fortunés, qui sont de plus en plus nombreux dans ce pays de l’Afrique de l’Ouest.

Dans un marché couvert d’Accra, le chef gastronomique Elijah Addo s’est arrêté avec son food truck et a commencé à préparer des assiettes chaudes de ragoût de bœuf.

Elijah Addo a déclaré qu’il avait deux missions principales, réduire la faim et éliminer le gaspillage alimentaire. Avec une hausse annuelle des prix des denrées alimentaires de 30 % en mai, il constate que de plus en plus de personnes se tournent vers son food truck, y compris celles qui ont un emploi et une maison.

« Tout a commencé avec un homme handicapé que j’ai rencontré en 2011, qui récupérait la nourriture inutilisée de l’hôtel où je travaillais pour ses collègues dans la rue« , a expliqué le chef.

« Quand je lui ai demandé pourquoi il avait fait ça, il m’a dit : ‘Si je ne le fais pas, qui le fera ?‘ »

Inspiré, il a fondé la plus grande banque alimentaire d’Afrique de l’Ouest, lancé un programme d’alimentation scolaire et organisé des distributions toutes les deux semaines dans les quartiers les plus pauvres d’Accra.

Moins d’1$ par jour pour se nourrir

L’organisation d’Elijah Addo, Food For All Africa, a distribué environ 3 millions de repas depuis 2015. Environ 40 % des ingrédients sont des stocks invendus des supermarchés, des grossistes et des agriculteurs qui finiraient autrement dans les décharges.

L’organisation qui a précédé Food For All, Chefs For Change, a constaté en 2014 que plus de 35 % de la nourriture du Ghana est gaspillée.

Mais plus de 28% des habitants du Ghana, l’une des plus grandes économies d’Afrique de l’Ouest, ne peuvent pas se permettre de dépenser plus de 0,83 dollar par jour en nourriture, selon les données gouvernementales de 2016.

C’était avant que l’inflation galopante ne batte un record jamais atteint en 18 ans en mai, marquant une année complète d’accélération de la croissance des prix que le gouvernement a du mal à endiguer.

« Ce que nous faisons est important« , a déclaré Elijah Addo après une matinée de cuisine. « Cela fait partie de la construction d’un système social plus fort pour le Ghana. »

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS