Accueillir des SDF en entreprise, la solution pour favoriser l’insertion professionnelle ?

  • Publié le: lundi 8 novembre 2021

Depuis deux ans, l’association nantaise Les Bureaux du Cœur propose à des entreprises d’héberger des SDF la nuit et les week-end, une initiative qui permet aux sans-abris de se réinsérer progressivement, voire de retrouver un emploi.

C’est face au nombre de locaux laissés vides le soir et le week-ends, que Les Bureaux du Cœur a été lancé il y a deux ans. L’objectif : mettre à disposition des sans-abris les locaux des entreprises participantes la nuit et les week-end, afin de leur permettre de passer la nuit au chaud et d’avoir accès à des commodités afin de rester propre et digne, mais aussi de bénéficier des accès à Internet, principal vecteur de la réinsertion professionnelle.

Ainsi, l’entreprise propose à un sans-abri un lit, une armoire sécurisée, la cuisine mise à disposition des salariés, voire des sanitaires avec une douche. La personne hébergée peut accéder en autonomie aux locaux de l’entreprise et devra quitter les bureaux vers 8h30. Bien souvent, elle est invitée à prendre une boisson chaude avec les premiers salariés arrivant dans l’entreprise, et qui démarrent leur journée de travail.

L’entreprise, couverte par son assurance, propose généralement cette solution d’hébergement pour une durée de trois mois reconductibles. Un contrat est alors signé entre les parties et comprends des conditions préalablement fixées par l’association : comportement exemplaire, hygiène, absence d’alcool et d’animaux de compagnie sur les lieux, interdiction de recevoir d’autres personnes et obligation d’un suivi social.

Vers une réinsertion sociale et professionnelle

L’association espère grâce à ce dispositif, favoriser l’inclusion, la réinsertion sociale et le retour à l’emploi.

Mais cette action est également un vecteur de motivation et de fierté pour les salariés des entreprises participantes.  « Dès le lendemain de l’arrivée de Buba, notre premier invité, un de mes collaborateurs lui avait apporté une valise pour remplacer ses sacs-poubelles, puis on lui a refait son CV et on lui a finalement retrouvé un boulot ! Il y a une simplicité d’aide de personne à personne, tu veux un coup de main, je t’aide, c’est assez magique », s’enthousiasme Pierre-Yves Loaëc, fondateur des Bureaux du Cœur.

Cette initiative s’est depuis transformée aux quatre coins de la France, et les Bureaux du Cœur espère essaimer encore davantage.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS