Les décès liés au travail tuent près de 2 millions de personnes par an (agences de l’ONU)

  • Publié le: lundi 20 septembre 2021

Près de 2 millions de personnes meurent chaque année de causes liées au travail, notamment de maladies associées aux longues heures de travail et à la pollution de l’air, a révélé une estimation des agences des Nations Unies.

L’étude de l’Organisation mondiale de la santé et de l’Organisation internationale du Travail, la première évaluation du genre, a révélé que les maladies et blessures liées au travail étaient responsables de la mort de 1,9 million de personnes en 2016.

« C’est choquant de voir autant de personnes être littéralement tuées par leur travail« , a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS, affirmant qu’il espérait que le rapport serait un « réveil« .

L’étude prend en compte 19 facteurs de risque professionnels, notamment les longues heures de travail, mais aussi l’exposition sur le lieu de travail à la pollution de l’air, aux asthmagènes, aux cancérogènes et au bruit.

Il a montré qu’un nombre disproportionné de décès liés au travail est survenu chez les travailleurs de l’Asie du Sud-Est et du Pacifique occidental, chez les hommes et chez les personnes de plus de 54 ans.

L’étude s’appuie sur les conclusions antérieures de l’OMS selon lesquelles les longues heures de travail tuaient environ 745 000 personnes par an à cause d’accidents vasculaires cérébraux et de maladies cardiaques.

Une diminution de 14%

Le rapport a révélé qu’un autre grand « tueur » sur le lieu de travail était l’exposition à la pollution de l’air telle que les gaz et les fumées, ainsi que de minuscules particules associées aux émissions industrielles.

La pollution de l’air était responsable de 450 000 décès en 2016, selon le rapport. Les blessures ont tué 360 000 personnes.

Du côté positif, le nombre de décès liés au travail par rapport à la population a diminué de 14% entre 2000 et 2016, selon le rapport, ajoutant que cela peut refléter des améliorations en matière de santé et de sécurité au travail.

Cependant, il a également déclaré que la charge de morbidité liée au travail était probablement « substantiellement plus importante » que prévu.

Frank Pega, responsable technique de l’OMS, a déclaré que d’autres décès, y compris ceux dus à la hausse de la chaleur associée au changement climatique, n’étaient actuellement pas inclus, pas plus que les maladies transmissibles telles que la COVID-19.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

le Coin ESS