L’épargne ISR a du mal à décoller en France

  • Publié le: vendredi 30 septembre 2016

En pleine semaine de la finance responsable, les résultats d’un sondage mené par Vigeo Eris viennent éclairer la vision que les français ont des produits d’épargne en lien avec l’ISR. Majoritairement, les français s’estiment peu informés sur le sujet et ils sont très peu nombreux à avoir souscrit à ce type de produit.

L’Investissement Socialement Responsable (ISR) a encore beaucoup de chemin à faire auprès du public français. L’enquête dévoilée par Vigeo Eris cette semaine prouve que les épargnants français sont largement favorables aux produits de l’épargne responsable, mais qu’ils sont aussi très mal informés sur les produits existants. Un manque d’information qui se ressent fortement quand on observe le très faible nombre d’épargnes ISR contractées en France : seuls 4% des épargnants français ont investi dans des fonds ISR pour l’année dernière.

Pourtant, les statistiques de l’enquête révèlent que le public français est largement favorable à ce type d’épargne. Les français sont 80% à considérer que les établissements financiers devraient prendre en compte les enjeux climatiques et de transition énergétique dans leurs investissements. Et ils sont 49% à se dire favorables à ce que ces critères environnementaux entrent en ligne de compte pour leurs propres investissements. Mais dans le même temps, ils ne sont que 4% à avoir déjà investi dans une épargne responsable.

Ce qui ressort du sondage, c’est que les épargnants français sont peu ou pas du tout au courant des produits d’épargne labellisés ISR disponibles en France. L’étude souligne aussi que les conseillers financiers ne présentent pas assez ces produits d’épargne, ce qui accentue leur manque de visibilité. Pourtant, les épargnants français semblent prêts à sauter le pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • Assurer un récif de corail : économie et écologie font cause commune

    Au Mexique, l’assureur Swiss Re va proposer un nouveau service d’assurance aux entreprises du secteur touristique de Cancùn : assurer les récifs coralliens. Une initiative originale qui permettrait de sauvegarder plus efficacement les récifs en cas d’intempéries par exemple. Assurer