Scandale du diesel : Volkswagen va devoir payer la note

  • Publié le: mercredi 29 juin 2016

Depuis que Volkswagen s’est fait épinglé à cause des logiciels embarqués sur ses véhicules diesel pour truquer les émissions polluantes, l’affaire a connu de nombreux rebondissements. Dernier en date : le constructeur vient d’accepter de régler une amende record de plusieurs milliards d’euros.

Le secteur automobile ne s’est toujours pas remis du scandale. En septembre 2015, lorsque les autorités découvrent que le constructeur Volkswagen a sciemment mis en place un logiciel à bord de ses véhicules diesel pour afficher des émissions polluantes moins élevées que la réalité, c’est toute l’industrie qui se retrouve mise sur la sellette. De nombreux pays, des ONG écologistes et des associations de consommateurs demandent des comptes non seulement à Volkswagen, mais aussi à toute l’industrie automobile pour une meilleure transparence.

L’affaire des véhicules diesel a porté un coup dur à Volkswagen dont l’image de marque est désormais ternie. Mais l’inquiétude principale pour le géant automobile vient du côté des autorités américaines qui ont lancé, dès 2015, une grande enquête qui a débouché sur une procédure judiciaire en 2016. Toutefois, l’affaire risque de ne pas aller jusqu’au procès puisqu’un arrangement a été trouvé entre le constructeur et les pouvoirs publics. Les services du procureur américain demandent une amende de 13,3 milliards d’euros. Jamais l’industrie automobile n’avait connu d’amende aussi élevée. Avant d’être validée, il faut encore que cette amende soit validée par la justice américaine.

Dans les faits, ce montant très élevé doit servir à deux choses. Tout d’abord, la majeure partie de la somme sera reversée aux clients de Volkswagen. Les propriétaires des véhicules mis en cause dans l’affaire seront tous indemnisés grâce au rachat de leur véhicule et au versement d’indemnités compensatoires. Le reste de l’amende servira à financer une partie du programme de l’EPA, une agence américaine qui développe des technologies alternatives en matière de mobilité. Volkswagen a désormais jusqu’à fin juin 2019 pour s’acquitter de des obligations auprès de ses clients américains, sinon l’entreprise s’expose à des pénalités financières.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • FarmerLine : quand l’ESS aide à développer l’agriculture

    En juin dernier, les deux jeunes fondateurs de la start-up FarmerLine, basée au Ghana, ont reçu le prix international Roi-Baudoin dans la catégorie développement. Un prix qui récompense leur contribution exceptionnelle au développement en Afrique. Avec leur application innovante, les