Boston : la mairie forme les femmes à la négociation salariale

  • Publié le: mardi 26 juillet 2016

Face au constat de la différence de rémunération qui demeure entre les hommes et les femmes, la ville de Boston a décidé de proposer une formation spéciale à destination des femmes. Cette formation vise à leur apprendre à mieux négocier leur salaire et leurs augmentations.

Aux Etats-Unis, à diplôme égal et poste égal, une femme touche en moyenne 20% de moins qu’un homme. Une discrimination financière qui pèse sur les épaules des salariées et représente un manque à gagner tout au long de leur carrière. Même si le gouvernement Obama a décidé de prendre les choses en main, la pression mise sur les entreprises américaines n’est pas encore suffisante pour porter ses fruits. C’est la raison pour laquelle la municipalité de Boston a décidé de lancer une formation à destination des femmes.

Cette formation est issue d’un partenariat entre l Boston et l’American Association of University Women. Le programme, d’un coût estimé à plus d’un million dollars, est entièrement financé par le mécénat. La formation se déroule en plusieurs parties, avec des conférences et des ateliers en alternance. Chaque groupe de stagiaires apprend ainsi à évaluer sa valeur en début de carrière, à négocier son salaire et ses avantages puis à négocier ses augmentations.

Cette formation est pour l’instant unique aux Etats-Unis. Boston a prévu de former 85 000 femmes pendant toute l’année 2016. Dans le même temps, la mairie a passé un accord avec une soixantaine d’entreprises. Car le principal effort doit porter sur la politique salariale de ces entreprises et une meilleure transparence dans leurs critères de rémunération. Les entreprises partenaires ont accepté de dresser un état des lieux précis sur l’écart de salaire hommes/femmes pour ensuite mettre en œuvre les moyens pour réduire cet écart.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • FarmerLine : quand l’ESS aide à développer l’agriculture

    En juin dernier, les deux jeunes fondateurs de la start-up FarmerLine, basée au Ghana, ont reçu le prix international Roi-Baudoin dans la catégorie développement. Un prix qui récompense leur contribution exceptionnelle au développement en Afrique. Avec leur application innovante, les