A Montreuil, on soutient les start-ups sociales

  • Publié le: lundi 26 juin 2017

Les incubateurs de start-ups existent depuis déjà plusieurs années. Mais dernièrement, ces lieux d’innovation ont croisé la route des initiatives d’économie sociale et solidaire. A Montreuil par exemple, la ville a ouvert les portes d’un incubateur spécialisé dans le soutien aux entreprises sociales.

Située à quelques kilomètres de Paris, la ville de Montreuil n’a rien à envier à la capitale en matière de dynamisme économique. A son échelle, la ville soutient les jeunes pousses entrepreneuriales et les aide à grandir. Il y a quatre ans, la municipalité a franchi un nouveau cap en créant un nouvel espace dédié aux jeunes entreprises : le Comptoir de l’innovation. Sa spécificité : le lieu accueille exclusivement des jeunes entreprises spécialisées dans les démarches d’économie sociale et solidaire (ESS). Les porteurs de projets peuvent bénéficier d’un local pour une somme très modique (le loyer est inférieur à 100 euros pour un an). En prime, le Comptoir de l’innovation organise aussi un accompagnement plus dynamique pour aider les jeunes entreprises à se développer. Les entrepreneurs peuvent ainsi assister à des formations collectives pour en apprendre plus sur le droit des affaires, la gestion financière, la comptabilité…

Chaque année, le lieu accueille vingt start-ups et les accompagne dans leur développement. Après quatre ans d’existence, le Comptoir a réussi à devenir le plus gros incubateur d’Île-de-France, hors Paris, et il peut se targuer d’avoir aidé plusieurs entreprises à voler de leurs propres ailes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Le micro-don progresse grâce à l’engagement des enseignes

    En l’espace de deux ans, le micro-don s’est installé dans le paysage commercial français. Le principe de l’arrondi (arrondir le montant des achats à l’euro supérieur pour donner la différence à des associations) séduit non seulement les consommateurs français mais

le Coin ESS

  • La RATP émet son premier Green Bond

    La RATP vient tout juste d’émettre son premier Green Bond, un moyen pour la société de lever 500 millions d’euros pour accompagner ses projets de développement dans le cadre de la transition énergétique. Jeudi dernier, la Régie Autonome des Transports