Total sur le banc des accusés

  • Publié le: jeudi 24 mars 2016

L’affaire judiciaire qui oppose Total à la Ligue Protectrice des Oiseaux (LPO) connait un nouveau rebondissement : les deux parties viennent d’être renvoyées devant la cour d’appel de Rennes. L’enjeu est de déterminer le montant du préjudice écologique.

En 2008, la raffinerie de Donges, exploitée par Total, a été endommagée par une brèche qui a entraîné d’importantes fuites de pétrole. Avec des conséquences dramatiques pour la faune et la flore : 90 km de côtes de l’estuaire de la Loire ont été endommagés ainsi que plusieurs dizaines de kilomètres du littoral. Il a fallu près de trois mois et demi pour nettoyer la zone sinistrée. Total, poursuivi en justice, avait été condamné à 300 000 euros d’amende en première instance. Un montant insuffisant selon la LPO. Depuis, la procédure traine, notamment à cause de la difficulté rencontrée pour chiffrer précisément le montant du préjudice écologique et de l’indemnisation à réclamer.

La cour d’appel de Rennes va donc devoir réexaminer le dossier et trouver une méthode d’estimation pour permettre enfin la conclusion du dossier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • Assurer un récif de corail : économie et écologie font cause commune

    Au Mexique, l’assureur Swiss Re va proposer un nouveau service d’assurance aux entreprises du secteur touristique de Cancùn : assurer les récifs coralliens. Une initiative originale qui permettrait de sauvegarder plus efficacement les récifs en cas d’intempéries par exemple. Assurer