Conduite du changement : un accompagnement pour une transformation réussie

  • Publié le: lundi 23 octobre 2017

Si l’innovation est la clé du succès d’une entreprise, les transformations qu’elle induit sont autant de défis à relever, notamment en termes de pratique du métier, de périmètre d’intervention, et de liberté d’actions des collaborateurs. A l’image de Calexa group, des cabinets de conseil RH et SIRH accompagnent les entreprises dans la conduite du changement pour anticiper les risques métiers et les résistances.

Conduite du changement. Derrière ce terme technique, une réalité bien connue du monde de l’entreprise, qui englobe l’ensemble des recommandations et procédures permettant d’assurer l’acceptation des mutations et transformations par les collaborateurs. La conduite du changement vise notamment à anticiper les risques et points de crispation, et à trouver des solutions inclusives pour que l’ensemble des équipes s’engagent sur la voie de l’innovation.

« Il est nécessaire d’anticiper les risques métiers et les résistances en accompagnant cette transformation par une démarche structurée de conduite de changement », indique Calexa group avant de poursuivre. « Un changement non accompagné ou non compris, qu’il soit organisationnel, des pratiques, des outils ou encore du métier, peut générer des difficultés sur le long terme et une baisse prolongée de la productivité ».

Un accompagnement indispensable pour surmonter les principaux enjeux de la conduite du changement et répondre à quatre questions clés. Comment se transformer rapidement sans perdre en productivité ? Comment lever les freins au changement ? Pourquoi informer et communiquer ? Quels outils mettre en œuvre pour accompagner le changement ?

En matière de SIRH (Système d’information de gestion des ressources humaines), « la conduite du changement garantit l’appropriation de la solution grâce à l’implication permanente de l’ensemble des acteurs », assure le cabinet SIRH Calexa group. « Les résultats attendus d’une conduite de changement sont organisationnels, collectifs et individuels ».

Des résultats qui englobent notamment l’attraction et la rétention des talents, l’adéquation des compétences des salariés avec leurs activités, ainsi que l’amélioration de l’engagement des salariés, de la qualité de vie au travail et du climat social. L’objectif de la conduite du changement des ressources humaines est également de donner du sens à l’organisation et au métier et de maintenir la qualité de service et la satisfaction client lors de la transition.

Mais, selon Calexa group, « avant de conduire le changement de façon opérationnelle, il est indispensable de s’inscrire dans une démarche intelligible ». Une démarche qui se fonde sur trois piliers :

  • Participation : impliquer et engager les acteurs du projet très tôt dans les phases importantes du projet ;
  • Communication: définir le plan de communication en fonction des acteurs impactés ;
  • Formation : permettre la montée en compétence des futurs utilisateurs.

 

Pour consolider ces trois piliers, Calexa group propose une approche en six points pour une conduite du changement optimale :

  • Définition de la nature du changement et de ses enjeux
  • Définition de la cible et projection
  • Etude d’impact aux niveaux collectifs et individuels
  • Stratégie d’accompagnement et définition du plan d’actions
  • Pilotage du changement et adhésion des acteurs
  • Evaluation continue et itérative

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • The North Face mise sur le recyclage

    Après avoir été l’une des premières grandes marques à s’intéresser à la collecte de vêtements à recycler, The North Face devient la première marque à proposer d’acheter des vêtements réparés dans ses magasins. Quelques mois après avoir été pointée du doigt

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement