Vers une électricité 100% renouvelable : l’Ademe livre son étude

  • Publié le: vendredi 23 octobre 2015

La publication du rapport de l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) était attendue depuis plusieurs mois. C’est finalement hier que l’agence l’a rendu public. Au programme : des scénarios possibles pour intégrer le plus d’énergies renouvelables possibles dans la consommation française d’ici 2050.

Les chercheurs de l’Ademe ont étudié tous les aspects de la consommation électrique française pour imaginer 14 scénarios basés sur une part croissante des énergies renouvelables dans nos consommations quotidiennes. Et le bilan est intéressant puisque l’Ademe a même imaginé un scénario dans lequel 100% de l’électricité proviendrait de différentes énergies renouvelables : 63% d’éolien, 17% de solaire, 13% d’hydraulique et 7% de géothermie et de thermique renouvelable. Dans un tel cas, l’Ademe a calculé que le megawattheure consommé reviendrait à 119€ contre 117€ pour une combinaison nucléaire/énergies renouvelables. La différence, très mince, plaide en la faveur de la transition énergétique (en France, le nucléaire représente encore 75% de notre couverture énergétique).

Mais le rapport de l’Ademe souligne bien que le coût des technologies doit continuer à baisser pour permettre un tel projet. Autre point noir : il faut aussi développer une meilleure connaissance de la demande d’électricité afin de mieux maîtriser le coût du système électrique. Autant de pistes de réflexion pour la mise en place de la transition énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le Coin RSE

  • The North Face mise sur le recyclage

    Après avoir été l’une des premières grandes marques à s’intéresser à la collecte de vêtements à recycler, The North Face devient la première marque à proposer d’acheter des vêtements réparés dans ses magasins. Quelques mois après avoir été pointée du doigt

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement