Google met à l’honneur des projets solidaires français

  • Publié le: vendredi 23 octobre 2015

Le Google Impact Challenge est devenu au fil des années le symbole de l’engagement humanitaire de Google en finançant des projets solidaires partout dans le monde. Cette année, pour la première fois, une édition était organisée en France pour récompenser les meilleures initiatives et aider leur mise en œuvre.

La cérémonie s’est tenue début octobre au Ministère des Affaires étrangères où étaient réunis des responsables politiques, Jacqueline Fuller (présidente de Google.org) et les dix finalistes du concours. Les porteurs de projet ont pu présenter rapidement leurs idées avant que les vainqueurs ne soient annoncés. Les quatre projets gagnants bénéficieront d’une dotation de 500 000 euros chacun ainsi que d’un suivi de Google France pour les aider à mener à bien leurs projets.

Lors de la soirée, Jacqueline Fuller en a profité pour saluer le dynamisme français en matière d’initiative solidaire, soulignant la qualité des idées soumises lors du concours. Il est vrai qu’avec 282 dossiers déposés, les entrepreneurs français avaient bien joué le jeu. Pour récompenser cette qualité, Google.org a exceptionnellement offert des dotations aux six autres finalistes qui disposeront chacun de 200 000 € et de l’accompagnement de Google pour monter leurs projets.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • La RATP émet son premier Green Bond

    La RATP vient tout juste d’émettre son premier Green Bond, un moyen pour la société de lever 500 millions d’euros pour accompagner ses projets de développement dans le cadre de la transition énergétique. Jeudi dernier, la Régie Autonome des Transports