Watly : le projet qui pourrait révolutionner l’Afrique

  • Publié le: vendredi 22 avril 2016

Une start-up italienne est en train de développer un système pour apporter de l’électricité, de l’eau et le réseau internet en Afrique grâce à l’énergie solaire. Un système novateur qui permettrait d’améliorer les conditions de vie des populations africaines.

L’électrification de l’Afrique est un enjeu au cœur du développement des pays africains depuis plusieurs décennies déjà. L’électricité pourrait offrir de meilleurs conditions de vie permettre de construire les infrastructures dont les pays ont besoin pour développer leur économie. Avec la solution Watly, ce n’est pas seulement le problème électrique qui trouverait une solution, mais aussi l’approvisionnement en eau et le raccordement au système internet. Ce système développé par des ingénieurs italiens permet de fournir de l’électricité et de l’eau potable grâce à une centrale de quinze tonnes. Elle est dotée d’une cuve qui permet de dessaler et de purifier jusqu’à 5 000 litres d’eau par jour. L’installation peut aussi produire assez d’électricité pour couvrir les besoins d’environ 3 000 personnes. Et elle sert de relais internet pour que les habitants se branchent dessus.

L’entreprise Watly compte commercialiser les premières unités dès le mois de juin 2016. Elle vise en priorité des gouvernements et des ONG comme clients potentiels. Les unités Watly pourraient être déployées très rapidement aux quatre coins de l’Afrique. Son constructeur assure qu’elles ont une durée de vie qu’une quinzaine d’années. L’innovation a aussi un coût : Watly n’a pas encore communiqué sur ses tarifs de vente, mais on sait que chaque unité coûte 400 000 euros à fabriquer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Orangina muscle sa stratégie RSE

    En moins de deux ans, le groupe français Orangina a réussi un pari ambitieux : repenser complètement sa stratégie RSE en améliorant non seulement son bilan carbone mais aussi le bien-être de ses salariés. Après avoir investi 100 millions d’euros

le Coin ESS

  • A Montreuil, on soutient les start-ups sociales

    Les incubateurs de start-ups existent depuis déjà plusieurs années. Mais dernièrement, ces lieux d’innovation ont croisé la route des initiatives d’économie sociale et solidaire. A Montreuil par exemple, la ville a ouvert les portes d’un incubateur spécialisé dans le soutien