Les produits d’entretien polluent l’air intérieur

  • Publié le: mercredi 22 mars 2017

Alors que le gouvernement français vient tout juste de lancer le nouvel étiquetage des produits alimentaires pour une meilleure transparence, c’est l’étiquetage des produits d’entretien qui est désormais dans la ligne de mire de l’association 60 millions de consommateurs. En cause : ils pollueraient beaucoup trop.

Ce n’est pas la première fois que la toxicité des produits d’entretien fait l’objet d’une étude, mais les derniers résultats présentés sont particulièrement parlants. L’association 60 millions de consommateurs a fait tester la toxicité de 46 produits d’entretien utilisés au quotidien par les français : produits désinfectants, désodorisants, sprays assainissant… L’étude révèle qu’ils causent tous une « pollution majeure de l’intérieur ». Ce que l’étude montre bien, c’est que les composants chimiques présents dans ces produits sont potentiellement dangereux pour la santé. L’étude réalisée pointe notamment du doigt certaines substances comme le limonene, présent dans beaucoup de produit, et qui est connu pour être irritant et allergène. Et parmi les surprises de l’étude, on remarque que les produits d’entretien bio ne sont pas aussi vertueux qu’on pourrait le croire ; ils sont eux aussi composés à base de certaines substances nocives.

Avec cette étude, l’association 60 millions de consommateurs rappelle que les normes d’étiquetage sur ce type de produits ne sont pas toujours bien respectées par les fabricants. La question de la pollution de l’air intérieur et de l’impact sur la santé humaine est d’autant plus d’actualité qu’une autre association, le Réseau Santé Environnement, vient de lancer une pétition sur internet pour interpeller les candidats à la Présidentielle et leur demander de s’engager en faveur d’une meilleure législation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • FarmerLine : quand l’ESS aide à développer l’agriculture

    En juin dernier, les deux jeunes fondateurs de la start-up FarmerLine, basée au Ghana, ont reçu le prix international Roi-Baudoin dans la catégorie développement. Un prix qui récompense leur contribution exceptionnelle au développement en Afrique. Avec leur application innovante, les