L’usage des pesticides remis en cause par l’INRA

  • Publié le: mardi 22 mars 2016

Deux chercheurs de l’INRA viennent de publier un rapport dans lequel ils mettent en cause les pesticides. Ils pointent du doigt le fait que leurs avantages sont bien moindres que leurs inconvénients. Une étude qui remet beaucoup de certitudes en perspectives.

Les pesticides ne sont pas bons pour la nature ou pour les hommes. Cette affirmation est déjà connue du grand public, et de nombreuses études l’ont déjà démontré. Mais aucune étude n’avait encore cherché à étudier l’usage des pesticides dans sa globalité. Les deux chercheurs de l’Institut National de la Recherche Agronomique ont observé tous les aspects de l’utilisation des pesticides, en prenant en compte toutes les conséquences sur l’environnement, l’économie et la santé. Il ressort de ce rapport que les pesticides coûtent plus cher que ce qu’ils ne rapportent. Sur la période étudiée, les pesticides étudiés ont rapporté 27 milliards de dollars… et en ont coûté 40 milliards.

Les répercussions des pesticides ont un coût pour la société : traitement contre la pollution des nappes phréatiques, pertes de rendement dues à la résistance aux pesticides, traitement des maladies pour les personnes exposées trop longtemps à ces substances. Ce rapport souligne l’importance de trouver une alternative aux produits phytosanitaires chimiques.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • Assurer un récif de corail : économie et écologie font cause commune

    Au Mexique, l’assureur Swiss Re va proposer un nouveau service d’assurance aux entreprises du secteur touristique de Cancùn : assurer les récifs coralliens. Une initiative originale qui permettrait de sauvegarder plus efficacement les récifs en cas d’intempéries par exemple. Assurer