Bill Gates, l’entrepreneur philanthrope

  • Publié le: lundi 21 décembre 2015

Figure incontournable de l’informatique, Bill Gates a révolutionné l’industrie des nouvelles technologies avant de devenir l’une des figures de proue de l’engagement du secteur privé en faveur de l’humanitaire et de l’écologie.

Issu d’une famille aisée, Bill Gates fait d’abord ses études à la Lakeside School de Seattle avant d’intégrer Harvard. Il découvre très jeune l’informatique et se spécialise peu à peu dans la programmation avec Paul Allen, son ami d’enfance. C’est avec ce dernier qu’il fonde, alors qu’il n’a que vingt ans, la société Microsoft pour développer des logiciels informatiques. Bill Gates a alors l’intuition que l’ordinateur personnel est appelé à progressé de plus en plus. Après le succès retentissant de l’Altair BASIC, Microsoft est engagé par IBM pour développer un système d’exploitation pour leur PC. Ce partenariat innovant, qui va apporter un énorme succès aux deux entreprises, va aussi faire émerger Bill Gates comme l’un des entrepreneurs les plus avant-gardistes de son époque.

Les succès des systèmes MS-DOS puis Windows vont peu à peu imposer Microsoft sur la scène internationale, au point d’en faire une entreprise incontournable dans le secteur des nouvelles technologies. Le sommet est atteint lorsque Windows devient le système d’exploitation le plus vendu au monde. En 1986, Microsoft entre en Bourse ; une opération qui va considérablement enrichir son fondateur. En 1996, Bill Gates devient l’homme le plus riche au monde, et sera à plusieurs reprises premier de ce classement dans les années suivantes.

A partir de 2006, Bill Gates décide de se retirer peu à peu des affaires de Microsoft pour se consacrer à un autre projet. Il quitte alors le monde de l’entreprenariat pour s’impliquer dans l’humanitaire par le biais de la fondation qu’il a créé en 2000 avec sa femme, la Fondation Bill et Melinda Gates. Dotée de plus de quarante milliards de dollars, la fondation agit partout sur la planète pour différentes causes comme la vaccination des enfants ou l’alphabétisation des populations. Ardent défenseur de l’entreprenariat social, Bill Gates a annoncé en 2006 son intention de léguer 95% de sa fortune personnelle à sa fondation. Il a aussi réussi à convaincre d’autres milliardaires comme Warren Buffet de donner une grande partie de leur fortune pour financer des projets humanitaires.

Présent à Paris pour la COP 21, Bill Gates s’est fait le porte-parole du secteur privé en annonçant la coopération de nombreux chefs d’entreprise en vue de développer des énergies propres et des innovations capables d’améliorer les conditions de vie sur la planète. Devenu un véritable symbole de l’entreprenariat engagé au service de la société, il est désormais un modèle pour les nouvelles générations de chefs d’entreprise qui n’hésitent plus à s’exprimer publiquement et à s’engager en faveur de la planète.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • Assurer un récif de corail : économie et écologie font cause commune

    Au Mexique, l’assureur Swiss Re va proposer un nouveau service d’assurance aux entreprises du secteur touristique de Cancùn : assurer les récifs coralliens. Une initiative originale qui permettrait de sauvegarder plus efficacement les récifs en cas d’intempéries par exemple. Assurer