Cargonomia : quand les locavores rencontrent les transports verts

  • Publié le: mercredi 21 octobre 2015

Si en France les paniers de l’AMAP et d’autres initiatives de consommation locale ont vu le jour, le dispositif reste en général centré sur les produits livrés, et pas sur le mode de livraison. En Hongrie, une initiative du nom de Cargonomia propose un service de livraison respectueux de l’environnement : la livraison de produits frais à vélo.

Que se passe-t-il quand une ferme dynamique s’associe à une entreprise de coursiers et à un atelier de vélos ? Cargonomia a vu le jour à Budapest, et l’initiative propose un service de livraison de produits locaux (bio ou pas) à ses clients. L’originalité du projet ? Toutes les livraisons se font avec des vélos spécialement conçus pour supporter de lourdes charges. Ces vélos de livraisons sillonnent les rues de la ville pour apporter fruits et légumes aux habitants, tout en préservant l’environnement.

Cette démarche globale a été financée de manière participative, et elle permet aujourd’hui de mettre en relation les consommateurs avec les producteurs. Un rapport direct qui offre la transparence quant à la provenance des produits (tous locaux) et qui valorise le dynamisme de l’économie verte.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • The North Face mise sur le recyclage

    Après avoir été l’une des premières grandes marques à s’intéresser à la collecte de vêtements à recycler, The North Face devient la première marque à proposer d’acheter des vêtements réparés dans ses magasins. Quelques mois après avoir été pointée du doigt

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement