Le patrimoine mondial de l’UNESCO en danger

  • Publié le: vendredi 21 avril 2017

Le rapport publié par WWF mardi 18 avril est accablant : 30% des sites classés au patrimoine mondial de l’UNESCO sont menacés par des activités illégales, en particulier la déforestation et le braconnage. Autant de dangers qui menacent l’intégrité des sites, la faune, la flore mais aussi les populations locales.

Le classement de sites d’intérêt au patrimoine mondial de l’UNESCO est en théorie un moyen de s’assurer que les ressources nécessaires sont mises en oeuvre pour la protection de ces sites. Mais la bonne volonté des autorités n’est pas suffisante et WWF a constaté que les dommages subis par les sites étaient tout sauf anecdotiques. 30% : c’est la part anormalement élevée de sites classés qui sont pourtant exposés à l’exploitation forestière illégale ou au braconnage. Dans les faits, la sauvegarde de l’environnement est en péril et certaines espèces en danger sont plus menacées que jamais, au point que les auteurs du rapport de WWF n’hésitent pas à parler de risque d’extinction, notamment pour les éléphants d’Afrique et les tigres sauvages.

Avec ce rapport, WWF espère attirer l’attention des pays concernés. Pour assurer une meilleure sécurité des sites classés, il faut investir dans de plus grands moyens de sécurité. Le rapport de WWF préconise ainsi un renforcement de la collaboration avec la Convention du patrimoine mondial et les pouvoirs publics afin d’enrayer les activités illégales qui se sont développées sur les sites classés. Le rapport souligne aussi que ces sites très touristiques fournissent du travail aux populations locales, qui sont elles aussi exposées au danger et devraient donc bénéficier d’une protection adéquate.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • Assurer un récif de corail : économie et écologie font cause commune

    Au Mexique, l’assureur Swiss Re va proposer un nouveau service d’assurance aux entreprises du secteur touristique de Cancùn : assurer les récifs coralliens. Une initiative originale qui permettrait de sauvegarder plus efficacement les récifs en cas d’intempéries par exemple. Assurer