Pour l’INSEE, l’agriculture bio est la plus rentable

  • Publié le: mercredi 20 décembre 2017

En cette période où les français se pressent dans les supermarchés pour préparer leurs repas des fêtes de fin d’année, une nouvelle étude de l’INSEE vient d’être publiée pour analyser les performances du secteur agricole français. L’institut a comparé les exploitations issues de l’agriculture bio et de l’agriculture conventionnelle : il en ressort que l’agriculture bio est la plus rentable pour les agriculteurs.

Alors que les consommateurs font de plus en plus attention à leurs achats et que les filières agricoles subissent régulièrement des crises, l’étude de l’INSEE sur l’agriculture biologique risque de donner envier à de nombreux agriculteurs français de passer au bio. D’après cette étude comparative, la filière agricole bio serait plus rentable que sa consœur conventionnelle. Les raisons sont multiples mais clairement identifiées : l’agriculture bio n’utilise pas d’intrants chimiques et les ventes en circuit court permettent de négocier des prix plus avantageux pour les producteurs. Enfin, les produits issus de l’agriculture bio sont généralement vendus un peu plus chers, ce qui est là aussi à l’avantage des producteurs bio. En moyenne, les exploitations bio affichent un excédent brut d’exploitation supérieur de 20% aux exploitations conventionnelles. Et selon les filières, l’écart est particulièrement vertigineux : chez les viticulteurs, l’écart d’excédent brut d’exploitation est de 46% à l’avantage des viticulteurs bio.

Aujourd’hui, de nombreux agriculteurs français font le choix de passer à l’agriculture biologique afin d’améliorer le rendement de leurs exploitations mais les aides de l’état sont encore nécessaires pour supporter cette transition tant écologique qu’économique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Projet RSE du football français : des buts qui valent de l’or

    C’est l’un des secteurs d’activité dans lequel l’argent circule le plus, mais le football français est aussi l’un des secteurs les plus décriés auprès du public. En cause : des sommes d’argent jugées indécentes et un engagement sociétal trop discret.

le Coin ESS

  • MicroDon lance sa plateforme de l’engagement

    Le succès rencontré par la plateforme solidaire MicroDon ne se dément pas : depuis sa création, l’entreprise est parvenue à collecter 4,8 millions d’euros auprès des différentes entreprises partenaires. Une somme qui est ensuite redistribuée aux associations avec lesquelles MicroDon