Quand Donald Trump s’attaque à la neutralité du Net

  • Publié le: mercredi 20 décembre 2017

En supprimant l’accès libre et sans discrimination à Internet, Donald Trump a divisé l’Amérique.

 

Jeudi 14 décembre 2017, Donald Trump tenait enfin sa revanche. Le régulateur américain des communications (FCC) a supprimé le principe de neutralité du Net. Cela faisait trois ans que l’actuel président des Etats-Unis attaquait cette réglementation, défendue puis instaurée en 2015 par l’Administration de son prédécesseur, Barack Obama. Cette neutralité garantissait un traitement égal des flux de données par les opérateurs.

 

Une mesure qui est au détriment des populations les plus fragiles

 

Le principe de neutralité du net vise à accorder aux fournisseurs d’accès à internet (FAI) la possibilité de ralentir la durée de chargement de certains sites et plateformes s’ils refusent de payer plus cher pour disposer d’une connexion plus rapide. Parmi les sites visés, on retrouve notamment les mastodontes Facebook, Netflix et Youtube. Ce serait en fait un moyen pour les FAI de faire payer plus cher ou de bloquer les sites leur faisant concurrence sur la vidéo à la demande, la téléphonie par internet ou les moteurs de recherche.

En pratique, les FAI pourront favoriser la vitesse de flux sur des plateformes comme Netflix (qui devra payer un surcoût, très probablement répercuté sur le prix des abonnements) face aux contenus trouvés sur Youtube (gratuits), ou mettre en avant dans les moteurs de recherches certains médias au détriment d’autres.  Tout cela ayant une incidence sur « les pauvres, les marginalisés, les Noirs et les femmes qui n’auront plus accès aux communications, à l’information » selon les affirmations auprès de l’AFP de Damon Davis, artiste et réalisateur.

Les grosses plateformes de type auront les moyens de payer les FAI afin d’être bien référencés, ce qui ne sera pas le cas des petites start-up qui auront bien du mal à émerger.

Du côté des défenseurs du projet, parmi lesquels on retrouve Ajit Pai nommé dernièrement à la tête de la FCC par Donald Trump, cela permettra de relancer l’innovation et la liberté d’internet. L’absence de discrimination applicable avec la neutralité du net briderait pour lui la concurrence et donc l’innovation, ce qui menacerait à terme la richesse du contenu d’internet.

 

La neutralité protégée pour le moment en Europe

 

En France, nous ne sommes à priori pas concernés par ce sujet. La neutralité du web est applicable dans le monde entier depuis l’apparition d’internet. Au sein de l’Union européenne elle est même entrée dans la loi en 2016.

« La neutralité du net permet de garantir à une startup qui se lance qu’elle pourra accéder à tout le marché européen, sans avoir à payer de dîme à quiconque. Cela veut dire très clairement qu’il sera plus intéressant de lancer sa startup en Europe, qu’aux Etats-Unis » affirme Sébastien Soriano, directeur de l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (ARCEP).

Cela constituera certainement un argument majeur pour les entrepreneurs dans leur choix de lieu d’implantation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Projet RSE du football français : des buts qui valent de l’or

    C’est l’un des secteurs d’activité dans lequel l’argent circule le plus, mais le football français est aussi l’un des secteurs les plus décriés auprès du public. En cause : des sommes d’argent jugées indécentes et un engagement sociétal trop discret.

le Coin ESS

  • MicroDon lance sa plateforme de l’engagement

    Le succès rencontré par la plateforme solidaire MicroDon ne se dément pas : depuis sa création, l’entreprise est parvenue à collecter 4,8 millions d’euros auprès des différentes entreprises partenaires. Une somme qui est ensuite redistribuée aux associations avec lesquelles MicroDon