Aux États-Unis aussi le charbon n’a plus la côte

  • Publié le: mardi 19 janvier 2016

Alors que la Chine a récemment annoncé un moratoire sur la création de nouvelles mines de charbon, c’est au tour des États-Unis de mettre un coup de frein sur l’industrie du charbon.

Barack Obama l’avait annoncé dans son dernier discours sur l’état de l’Union : son administration compte se pencher de près sur le secteur du charbon. Car si les États-Unis sont le second pays le plus pollueur au monde, c’est notamment à cause de ses mines de charbon qui représentent à elles seules 28% des émissions de gaz à effet de serre du pays. Le gouvernement fédéral compte revoir les modalités d’ouverture des mines sur les territoires fédéraux. En effet, 40% du charbon extrait dans le pays provient de mines situées sur des terrains appartenant à l’état. La démarche du gouvernement vise donc à mieux réglementer l’obtention d’autorisation pour l’ouverture de nouvelles mines.

Pendant toute la durée qu’il faudra à l’administration américaine pour travailler sur ce dossier, aucune autorisation de création d’une nouvelle mine de charbon ne sera accordée. Une décision qui devrait avoir peu d’impact sur le secteur qui connait déjà un ralentissement important depuis plus d’un an.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • FarmerLine : quand l’ESS aide à développer l’agriculture

    En juin dernier, les deux jeunes fondateurs de la start-up FarmerLine, basée au Ghana, ont reçu le prix international Roi-Baudoin dans la catégorie développement. Un prix qui récompense leur contribution exceptionnelle au développement en Afrique. Avec leur application innovante, les