Monextel : un bon exemple de recyclage solidaire

  • Publié le: vendredi 18 septembre 2015

C’est l’un des effets secondaires de la course à l’innovation dans les télécommunications : la courte durée de vie des smartphones et autres téléphones portables amènent beaucoup de particuliers et d’entreprises à garder des téléphones usagers. Une entreprise de recyclage de téléphone leur propose de donner une seconde vie à leurs portables tout en finançant des associations.

Monextel est née en 2011 avec pour but de proposer un service de reprise des portables usagers qui se doublerait d’une dimension solidaire. Leur principe ? Si le téléphone fonctionne, il est repris pour être revendu sur le marché de l’occasion, et sa valeur marchande est versée à l’une des associations partenaires de Monextel. L’usager peut choisir lui-même l’association bénéficiaire. Et si le téléphone est hors d’état, il est simplement recyclé.

Les particuliers peuvent déterminer la valeur de leur téléphone directement sur le site, et ils peuvent également voir la liste complète des associations qui bénéficient des dons recueillis. Monextel propose également aux entreprises de récupérer leurs téléphones usagers. Avec de telles initiatives, il est désormais facile pour chacun d’agir de manière éco-responsable.

Source : site officiel Monextel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Convivialité au travail : des applis qui aident les RH

    Parmi les nombreux axes de développement de la RSE au sein de l’entreprise, la convivialité au travail est souvent listée comme le critère qui préoccupe le plus les salariés. Et désormais, pour développer des activités et sensibiliser tous les employés,

le Coin ESS

  • Je donne, l’application qui facilite les dons

    La Start-up ItiQiti vient de lancer une plateforme de don en ligne. Le site s’appelle sobrement Je donne et il propose de mettre en relation en quelques clics seulement les donateurs avec des associations. L’idée de départ derrière le projet