Un nouveau projet pour les restaurants d’entreprise

  • Publié le: mercredi 17 mai 2017

La RSE peut prendre bien des formes et s’intégrer à tous les niveaux de la vie d’une entreprise. Parmi les points de friction récurrents établis par les salariés, la question des restaurants d’entreprise revient très souvent. Pour répondre à cette question, plusieurs entreprises ont décidé de s’engager dans le projet Manger bio local en entreprise.

La restauration d’entreprise est l’un des principaux éléments cités dans les études relatives à la qualité de vie en entreprise. Manque de diversité, pas assez de produits frais de saison, nourriture de mauvaise qualité… Mais la question de la nourriture ne concerne pas que le bien-être des salariés : il s’agit aussi de leur santé. C’est pour offrir une alternative en relation avec les nouveaux principes de RSE que l’initiative Manger bio local en entreprise a vu le jour. Le projet est simple : proposer une restauration plus qualitative dans les entreprises en augmentant notamment le volume d’achat de produits bio.

Parmi les bons élèves, on retrouve Orange. L’entreprise française a été l’une des premières à adhérer au projet, dès son lancement en 2011. Avec 138 restaurants d’entreprise et 300 conventions d’adhésion à des restaurants inter-entreprises, Orange fait figure d’élève modèle en ce qui concerne l’approvisionnement en produits bio pour nourrir ses collaborateurs. Et l’entreprise ne compte pas s’arrêter là : elle compte signer une charte avec la Fédération Nationale de l’Agriculture Biologique pour faciliter l’approvisionnement de ses restaurants en produits bio locaux. Une initiative qui permet également d’encourager les petits producteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Carrefour vend désormais des « légumes interdits »

    Depuis deux jours, le gréant de la distribution française Carrefour a mis en vente dans ses rayons des fruits et des légumes interdits. Pas de quoi avoir peur, il ne s’agit pas de produits impropres à la consommation : ces

le Coin ESS

  • FarmerLine : quand l’ESS aide à développer l’agriculture

    En juin dernier, les deux jeunes fondateurs de la start-up FarmerLine, basée au Ghana, ont reçu le prix international Roi-Baudoin dans la catégorie développement. Un prix qui récompense leur contribution exceptionnelle au développement en Afrique. Avec leur application innovante, les