Soins pour bébés : trop des substances à risque

  • Publié le: mercredi 17 février 2016

Une étude menée sur les cosmétiques pour bébés a été rendue publique lundi dernier. Elle dresse un constat accablant en pointant du doigt les compositions qui contiennent des substances jugées préoccupantes par les associations.

L’étude a été menée en France par le réseau d’associations Women in Europe for a Common Future (WECF), et elle a passé à la loupe tous les soins quotidiens pour bébés vendus en grandes surfaces, pharmacies ou parapharmacies, y compris chez les distributeurs bio. Lingettes, laits de toilettes, produits pour le change… Au total, ce sont 341 produits de cosmétique qui ont été testés, avec un résultat très mauvais : 299 produits ont révélé la présence de trois ingrédients (ou familles d’ingrédients) jugés « à risque élevé » pour la santé ; et 181 produits contiennent quatre ingrédients (ou familles d’ingrédients) jugés « à risque modéré ».

Avec ce rapport, le WECF demande aux autorités d’encadrer plus strictement la composition des cosmétiques pour bébés en interdisant les trois ingrédients à risque élevé pour les soins bébés (moins de trois ans). Elle souhaite aussi des restrictions d’usage pour les ingrédients à risque modéré au nom du principe de précaution.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Dieselgate : un sommet du diesel avec peu d’engagements

    Le 2 août dernier, le gouvernement allemand organisait un sommet du diesel, réunissant autour de la table les principaux constructeurs automobiles allemands. Le but : mettre en place des mesures plus contraignantes pour diminuer la pollution des véhicules. Mais le

le Coin ESS

  • La RATP émet son premier Green Bond

    La RATP vient tout juste d’émettre son premier Green Bond, un moyen pour la société de lever 500 millions d’euros pour accompagner ses projets de développement dans le cadre de la transition énergétique. Jeudi dernier, la Régie Autonome des Transports