Le projet Science Based Targets rallie de nouvelles entreprises

  • Publié le: vendredi 16 septembre 2016

Lancé à l’initiative de plusieurs ONG dont WWF, le projet Science Based Targets a pour ambition de faire travailler en commun plusieurs multinationales afin de lutter contre le réchauffement climatique. Plusieurs entreprises d’envergure ont déjà signé le partenariat et entrepris des démarches pour être plus respectueuses de l’environnement.

SEB est la dernière entreprise en date a avoir rejoint le projet Science Based Targets. Né en 2015 et initié par plusieurs ONG spécialisées dans la défense de l’environnement, le projet prévoie de rallier de grandes entreprises autour d’un programme défini par des scientifiques qui permettra de limiter le réchauffement climatique à moins de 2°C. La démarche se fait en toute transparence : l’entreprise adhère au projet et communique sur ses résultats. Les critères de travail doivent permettre de réduire efficacement l’empreinte environnementale des entreprises. Parmi les entreprises qui ont déjà rejoint le projet, on trouve Renault, L’Oréal, Coca-Cola, Sony, Carrefour et maintenant le groupe SEB.

SEB s’est ainsi engagé sur plusieurs objectifs qui doivent être atteints d’ici 2020 : augmenter la part de matériaux recyclés dans la production de ses nouveaux produits, diminuer de 20% la consommation de ses produits, diminuer de 20% sa production de gaz à effet de serre et enfin diminuer de 20% la consommation énergétique de ses sites de production.

Les experts des différentes ONG qui participent au programme seront là pour épauler l’entreprise dans la réalisation de ces objectifs. En faisant adhérer les plus grosses entreprises à ce projet, WWF espère bien obtenir des résultats tangibles en matière de protection de l’environnement car ces entreprises représentent une part importante des sites de production industrielle dans le monde. L’enjeu est aussi de rallier de plus en plus d’entreprises en les convaincant du bien-fondé de ce projet scientifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

le Coin ESS

  • FarmerLine : quand l’ESS aide à développer l’agriculture

    En juin dernier, les deux jeunes fondateurs de la start-up FarmerLine, basée au Ghana, ont reçu le prix international Roi-Baudoin dans la catégorie développement. Un prix qui récompense leur contribution exceptionnelle au développement en Afrique. Avec leur application innovante, les