L’Ademe s’alarme de la durée de vie des produits

  • Publié le: mercredi 16 mars 2016

L’Ademe vient de publier un rapport sur le cycle de vie des biens de consommation, avec un constat alarmant : la majorité de ces produits ont une durée de vie trop courte, ce qui nuit gravement à l’écologie.

L’Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie vient tout juste de publier un rapport dans lequel elle a étudié de près la durée de vie des produits consommés par les français. Des biens technologiques, du matériel de la vie de tous les jours dont la durée de vie n’est pas aussi longue que ce qu’elle devrait. Même si le phénomène d’obsolescence programmée est connu, ce que pointe du doigt le rapport de l’Ademe, c’est plutôt la dangerosité des effets de mode qui poussent les consommateurs à changer trop souvent certains appareils. L’Ademe constate par exemple que trop peu d’appareils sont désormais réparés en cas de panne. Un réflexe pourtant bénéfique pour le portefeuille des consommateurs et pour la planète.

Avec ce rapport, l’Ademe veut mettre en lumière un problème environnemental dont on ne soupçonne pas assez les conséquences : les appareils mis au rebut ne sont pas assez recyclés et certains pourraient encore servir. Autant de matériel qui se retrouve en décharge et qui a un lourd impact sur l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

A venir

  • No Events

Le Coin RSE

  • Orangina muscle sa stratégie RSE

    En moins de deux ans, le groupe français Orangina a réussi un pari ambitieux : repenser complètement sa stratégie RSE en améliorant non seulement son bilan carbone mais aussi le bien-être de ses salariés. Après avoir investi 100 millions d’euros

le Coin ESS

  • Je donne, l’application qui facilite les dons

    La Start-up ItiQiti vient de lancer une plateforme de don en ligne. Le site s’appelle sobrement Je donne et il propose de mettre en relation en quelques clics seulement les donateurs avec des associations. L’idée de départ derrière le projet