L’Ademe s’alarme de la durée de vie des produits

  • Publié le: mercredi 16 mars 2016

L’Ademe vient de publier un rapport sur le cycle de vie des biens de consommation, avec un constat alarmant : la majorité de ces produits ont une durée de vie trop courte, ce qui nuit gravement à l’écologie.

L’Agence De l’Environnement et de la Maitrise de l’Energie vient tout juste de publier un rapport dans lequel elle a étudié de près la durée de vie des produits consommés par les français. Des biens technologiques, du matériel de la vie de tous les jours dont la durée de vie n’est pas aussi longue que ce qu’elle devrait. Même si le phénomène d’obsolescence programmée est connu, ce que pointe du doigt le rapport de l’Ademe, c’est plutôt la dangerosité des effets de mode qui poussent les consommateurs à changer trop souvent certains appareils. L’Ademe constate par exemple que trop peu d’appareils sont désormais réparés en cas de panne. Un réflexe pourtant bénéfique pour le portefeuille des consommateurs et pour la planète.

Avec ce rapport, l’Ademe veut mettre en lumière un problème environnemental dont on ne soupçonne pas assez les conséquences : les appareils mis au rebut ne sont pas assez recyclés et certains pourraient encore servir. Autant de matériel qui se retrouve en décharge et qui a un lourd impact sur l’environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Le Coin RSE

  • The North Face mise sur le recyclage

    Après avoir été l’une des premières grandes marques à s’intéresser à la collecte de vêtements à recycler, The North Face devient la première marque à proposer d’acheter des vêtements réparés dans ses magasins. Quelques mois après avoir été pointée du doigt

le Coin ESS

  • La finance solidaire doit sortir de sa niche

    Alors que le système actuel des marchés financiers fait défaut aux gens, à la planète et aux investisseurs , il est temps que la finance à impact social se généralise.  Au cours des dix années qui se sont écoulées, l’investissement